Et la facture se sale aussi pour atteindre 1,8 million d'euros au lieu d’1,2 million d’euros

Pas de chance pour les Quaregnonnais : les premiers plongeons dans la piscine complètement rénovée ne sont plus prévus pour les vacances de fin d’années. Des problèmes de construction et d’aménagement ont refait surface. Des carrelages mal emboîtés doivent faire l’objet d’une nouvelle pose. Résultat ? L’ouverture est reportée de deux mois, au minimum. “Pour Pâques, nous espérons”, précise Jean-Pierre Lepine (PS), bourgmestre de Quaregnon.

Fait certain, après déjà deux ans de travaux, le lifting en profondeur de cette piscine communale (vieille de quarante ans) n’a quasiment connu que des tuiles ! Et pour cause, lorsque la rénovation complète de la piscine a commencé début 2017, elle devait être achevée en février 2018. Il avait déjà fallu un peu plus de six années aux autorités communales pour obtenir le feu vert de la Région wallonne.

Et à Quaregnon, comme ailleurs, on ne crache pas sur des subsides la Région wallonne pour rénover ses infrastructures sportives. La Wallonie intervient d’ailleurs à hauteur de 65 % de l’enveloppe totale à savoir un peu plus d’1,2 million d’euros. “Enfin, désormais avec les imprévus, il faut compter 600.000 euros de plus”, portant ainsi la facture à 1,8 million d’euros.

En janvier 2017 donc, le chantier était lancé pour un peu plus d’un an. Le hic ? Les problèmes techniques (dégâts aux fondations liés à l’usure de la structure), qui n’ont pas cessé de pourrir les travaux et retarder l’échéance. Elle devait ouvrir de manière assez exceptionnelle ce 24 décembre 2018 puis enfin au public après les fêtes de fin d’année. Sauf qu’un nouvel imprévu chamboule encore tout le calendrier. Cette fois, ce sont les carrelages !

“Il y a trois semaines déjà, l’architecte est malheureusement décédé alors qu’on arrivait en fin de chantier. L’entreprise en charge des travaux a sous-traité pour la pose du carrelage. Et le sous-traitant a cochonné une partie de travail. Il y aura probablement une démolition d’une partie du carrelage. Du coup, ça va entraîner un retard de deux mois sur le planning.” Une réunion de crise est prévue demain matin à la piscine pour évaluer l’ampleur des dégâts et remettre les pendules à l’heure.

Dans l’attente d’enfiler maillot et bonnet, les autorités communales ont décidé de lancer les achats notamment du mobilier et des équipements. Un fauteuil spécial pour accompagner les personnes à mobilité réduite jusqu’à la baignade va compléter dispositif. Au niveau du budget, pour ces derniers équipements, il faudra compter un peu plus de 20.000 euros. Notons que pour lutter contre le vandalisme, huit caméras seront installées à la piscine communale.

Bien que tardive, cette rénovation vise essentiellement à économiser l’énergie et donc diminuer par deux la facture d’énergie de la piscine communale.