Dans la région, le collège communal de Quévy va faire figure d’exception. D’ici peu, ce dernier sera amené à établir et à présenter son budget 2021. Pour la première fois depuis de longues années, les chefs de groupe de la majorité (PS et MR+) et de l’opposition (EDD- Ensemble Dès Demain) seront conviés aux discussions.

L’élaboration d’un budget est toujours un exercice périlleux pour les majorités en place et débouche généralement à de vifs échanges. Cette année, la donne pourrait donc changer. "L’objectif n’est évidemment pas de les associer à la démarche pour que le budget soit voté à l’unanimité mais bien de les associer aux échanges qui concernent un élément essentiel de la vie politique communal", explique David Volant (MR+), premier échevin en charge des finances.

"Aucun membre du collège ne s’est opposé à l’idée lorsque celle-ci a été évoquée. L’initiative s’inscrit dans la logique de cette nouvelle majorité, qui a voulu ouvrir davantage les portes à l’ensemble des élus. Nous estimons que chacun a le droit de participer aux échanges. De notre côté, il ne s’agit en rien d’un aveu de faiblesse mais d’une volonté d’associer les groupes à la démarche et, pourquoi pas, d’en tirer de bonnes idées."

Les échanges seront organisés au cours de plusieurs réunions, probablement par visioconférence compte tenu du contexte sanitaire. "Plusieurs semaines de travail seront nécessaires, il faut que chacun dispose des documents et des chiffres afin de pouvoir analyser les frais de fonctionnement, de personnel, les budgets à dégager à l’extraordinaire,… C’est aussi une façon pour chacun de se rendre compte de la situation budgétaire de la commune et des éventuelles difficultés."

La majorité PS-MR+ semble plus que jamais désireuse de faire de la politique autrement et l’a prouvé à plusieurs reprises depuis le début de la mandature. Le budget devrait être présenté à la mi-novembre et devrait donc être le fruit d’une réflexion commune. Chose suffisamment rare pour être soulignée, puisque dans les communes voisines, les discussions entre majorité et opposition ne sont pas toujours au beau fixe…