Mons

Quelques perturbations sont inévitables pour garantir la sécurité de tous.

À quelques jours du lancement des festivités, le centre-ville de Mons entre doucement en ébullition. Dès mercredi pour les plus impatients mais officiellement à partir de vendredi avec le traditionnel concert organisé sur la grand-place de Mons par Sud Radio, le Doudou battra son plein. Si pour beaucoup, le rendez-vous est incontournable et attendu durant 365 jours, on ne peut nier qu’il entraine inévitablement quelques perturbations.

Cette année ne fera pas exception à la règle : il faudra être patient et redoubler de prudence pour circuler dans Mons et ses alentours ! De nombreux axes seront fermés à la circulation par mesure de sécurité et seront bloqués par différents dispositifs, tels que des big bags, des barrières urchins ou encore des barrières pitagone. Objectif : empêcher l’intrusion de véhicule et permettre de garantir la sécurité des zones piétonnes.

Dans un large périmètre, entre 18 heures et 5 heures du matin, il ne sera pas possible de passer avec des sacs à dos. Plusieurs barrages filtrants seront organisés afin de permettre le contrôle éventuel du public. À la présence massive d’agents de police s’ajouteront 18 caméras ciblant les zones festives et commerciales, et 6 caméras supplémentaires de la police fédérale. Bref, mieux vaut se tenir à carreau afin d’éviter que la fête ne dégénère.

En matière de circulation et de stationnement, de très nombreuses voiries seront interdites d’accès tandis que le sens de circulation sera modifié pour d’autres. Pour plus de facilités et pour éviter de s’arracher les cheveux derrière le volant, les parkings de délestage sont vivement conseillés, tout comme le recours aux transports en commun. Dans cette optique, rappelons que les TEC ont renforcé leurs lignes de bus vers Mons.

Du côté de la zone de police Mons-Quévy, on insiste : le stationnement sauvage ne sera pas toléré. « Les caméras permettent de détecter très rapidement ce type d’infraction et permettent à l’opérateur de réagir et de prendre les mesures qui s’imposent lors d’un stationnement irrégulier ou toute autre incivilité. »

Enfin, signalons que durant cette période critique, les plaintes seront centralisées au commissariat central, soit au Boulevard Sainctelette 76, de jour comme de nuit. Les commissariats de quartier (Quévy, Mons-centre, Jemappes et Havré) seront fermés dès ce mercredi jusqu’au mercredi 19 juin prochain.