Mons

Mercredi soir, pendant 15 minutes, un bruit assourdissant était perceptible.

L’inquiétude était bien réelle, ce mercredi soir, sur l’entité saint-ghislainoise. Et pour cause : un bruit assourdissant était perceptible sur l’ensemble du territoire et, aux dires de certains, même au-delà. Durant plus de dix minutes, les riverains ont tenté de chercher des explications, se doutant que l’usine Yara, située rue de la Carbo, n’était pas étrangère au phénomène.

“Je suis sortie pour voir s’il n’y avait pas une grosse catastrophe”, “ c’est assourdissant”, “quel stress…”, peut-on entre autre lire sur les réseaux sociaux. Il aura finalement fallu attendre ce jeudi matin pour que l’usine Yara, effectivement responsable de ces nuisances sonores, tente de rassurer la population.

Un nouvel arrêt de l’unité d’ammoniac alors qu’elle était en production depuis samedi dernier a été déploré dans la soirée de mercredi. Un arrêt qui a eu pour conséquence la mise à l’air importante de vapeur d’eau à 100 bars pendant près d’un quart d’heure et l’allumage de la torchère. “Il s’agit d’une séquence d’arrêt automatique, possiblement lié à l’instabilité d’un niveau. Nous sommes toujours en train d’en chercher la cause”, explique Patrice Bauvin, directeur de l’entreprise, qui concède que 15 minutes de mise à l’air, c’est particulièrement long.

Ce dernier se veut cependant rassurant : aucun gaz toxique n’a été libéré durant cette phase, qui se produit malheureusement souvent ces derniers temps. “La remise en service de l’unité après une longue période d’interruption peut toujours nous réserver des surprises, c’est un processus délicat. C’est pour cela que les séquences de sécurité sont indispensables.” Tant que les causes de cet échec ne sont pas établies, l’unité ne sera pas relancée. 

Une fois l’analyse terminée, un nouveau bruit assourdissant lié au redémarrage pourrait se faire entendre.  “Il est vrai que les incidents se sont multipliés dernièrement, ce qui inquiète naturellement la population. Mais le fait que les systèmes de sécurité jouent parfaitement leur rôle doit nous rassurer”, a de son côté insisté le bourgmestre, Daniel Olivier (PS).