Un climat anxiogène et d'insécurité règne depuis quelques temps sur la Cité Gilmant. La police boraine a donc décidé d'intervenir.

De nombreux habitants de la Cité Gilmant de Saint-Ghislain se sentent en insécurité à cause de plusieurs jeunes qui sèment la terreur. Tapage, incendies volontaires, vandalisme, ... Ces désagréments ont évidemment été rapportés à la police de la zone boraine qui, en réaction, a décidé de mettre en place différentes actions.

Chaque jour, des policiers descendent dans la Cité afin de mener des opérations de sécurisation et de visibilité. Quatre services différents ont donc investis le terrain : la Proximité de Saint-Ghislain, l’Intervention, la Brigade Anti-Criminalité et la Circulation Routière.

Des patrouilles pédestres, cyclistes, à bord de véhicules ou à moto sont aussi intervenues de jour comme de nuit. Au total, ce sont une soixantaine de policiers qui ont été impliqués dans la lutte contre les incivilités, l’insécurité, le tapage, … bref, les nuisances relatées par la population. Plus de 50 personnes et plus de 40 véhicules ont ainsi été contrôlées.

La Police Boraine insiste cependant sur le fait qu'il ne s'agisse pas d'une bande urbaine. Ce sont essentiellement des « jeunes » connus des services de police.

La lutte n'est pas encore terminée dans le quartier puisque d’autres opérations sont encore prévues dans les jours et semaines venir.