Un individu a été interpellé et emmené à la prison de Mons

Ce vendredi 9 juin, la zone de police boraine a été avertie à plusieurs reprises que des vols étaient commis dans les véhicules stationnés sur le parking de la gare de Saint-Ghislain et aux alentours. De ce fait, des patrouilles ont été envoyées pour surveiller les lieux, ce qui a permis de rapidement interpeller un individu.

À 16h14 précisément, la police reçoit un nouvel appel signalant d'un vol vient de se produire à l'instant dans un véhicule stationné sur le plateau de la gare. A proximité immédiate, l'une des patrouilles du service circulation arrive sur place. Entre-temps, les caméras de surveillance installées à la gare ont pu être braquées sur l'auteur présumé.

Armés de la description de ce dernier, à savoir un homme jeune, de type européen, vêtu d'un training et portant un gilet autour de la taille, les policiers sont parvenus sans mal à le repérer alors qu'il se trouvait dans la rue de l'Enseignement. À 16h16, ils procédaient à son contrôle et à une fouille de sécurité. Si l'homme ne possédait pas d'arme, il avait sur lui le tournevis utilisé pour forcer les portières et briser les vitres, ainsi qu'une série d'objets dérobés dans les véhicules visités, tels que des GPS et des câbles GPS et téléphone.

Au total, ce ne sont pas moins de 11 véhicules qui ont fait les frais de cette série de vols. Les vitres ont systématiquement été brisées et l'intérieur des voitures minutieusement fouillé. Si l'individu ne prenait pas les documents, il s'emparait par contre de tous les objets qui présentaient un potentiel de revente. Emmené à l'hôtel de police, ce dernier n'a pas nié les faits qui lui étaient reprochés. Le magistrat a cependant pris la décision de le relâcher…

Pour qu'il recommence finalement le lendemain matin. Samedi, après avoir stationné son véhicule dans la rue de l'Enseignement à Saint-Ghislain, une dame constate la présence d'un jeune avant de s'éloigner de sa voiture. À 15h40, lorsqu'elle est revenue, elle a eu la désagréable surprise de voir sa vitre brisée. Le vide-gant avait été fouillé mais aucun objet emporté. Sur base de la description de l'individu suspect, la police retrouve la même personne que la veille.

À nouveau emmené par la police, le jeune, né en 1998, a avoué les faits. Présenté au juge d'instruction, il a finalement été placé à la prison de Mons. Selon la zone de police boraine, le jeune homme pourrait être sans domicile fixe.