Ce lundi matin, un corps avait été retrouvé sans vie dans la Cour du Noir Lévrier à Mons. La victime, Sandra Poroli, avait la quarantaine, et était sans domicile fixe. Le Parquet de Mons confirme qu'une autopsie est en cours pour déterminer les raisons exactes de son décès. Sandra était connue dans le milieu marginal des toxicomanes. C'est pourquoi la police avait de gros soupçons sur une potentielle overdose. Lorsqu'elle a été retrouvée sans vie sur la voie publique, il semblerait qu'elle était au domicile de suspects. Les circonstances de sa mort étaient considérées comme suspectes par le Parquet de Mons. 

Deux individus avaient d'ailleurs été interpellés pour les entendre sur les faits. Ce mardi, le Parquet nous communique que les deux personnes ont été relaxées puisque les causes exactes ne sont pas déterminées. À l'heure à laquelle nous écrivons ces lignes, les conclusions des légistes ne sont pas encore formelles. Le juge d'instruction, ainsi que le Parquet, sont descendus sur les lieux de la découverte du corps ce mardi. Nous devrions avoir plus de détails dans les prochains jours, avec le rapport du médecin légiste.