Mons La position n'a pas évolué depuis l'année dernière.

"Baignade interdite". Les panneaux plantés aux abords du Grand Large sont toujours présents, au grand dam des Montois qui auraient bien aimé se rafraîchir durant cette période de canicule. Le plan d'eau montois ne fait toujours pas partie des sites de baignade officiels de la Région Wallonne. Et cela ne risque pas de se produire dans un futur proche malgré qu'il fasse partie des quatre sites fermés en Wallonie pour cause "de réhabilitation et d’aménagement".

Jusqu'à présent, aucun vrai projet n'existe dans ce sens. Pourtant, d'un point de vue extérieur, tous les éléments semblent être réunis pour pouvoir répondre aux attentes des Montois. Mais la situation n'est pas si simple que cela. "Les résultats des analyses de l'eau sont bons et ils permettraient théoriquement la baignade", signale Pascal Lafosse, président du C.A. du port de plaisance. "Mais il faut qu'un plan incliné soit aménagé. Il en existe un actuellement mais il sert à la mise à l'eau des bateaux. De plus, l'endroit est très vaseux."

D'importants investissements sont donc nécessaires pour qu'un plan d'eau digne de ce nom voit le jour. "Si l'on veut aménager un plan de baignade, il faut délimiter une zone, nettoyer le fond de l'eau et trouver un système qui permette de garder la zone propre et entretenue pour éviter la boue, la vase et les déchets. Il faut aussi assurer la surveillance du site. C'est tout à fait réalisable mais il faut mettre en place un projet qui aurait un coût important. Ce qui n'est pas encore le cas pour le moment."

Ce jeudi un nouveau conseil d'administration du port de plaisance sera mis en place. En accord avec la Ville de Mons, une série de priorités seront établies par la suite. "Mais est-ce prioritaire d'établir une zone de baignade alors qu'il est possible de se baigner juste à côté à la piscine Lago qui a investi beaucoup ?", se demande Pascal Lafosse. "En sachant aussi que d'autres grands projets sont en route à Mons et ils sont peut-être prioritaires par rapport à celui-ci qui n'est souhaité que durant quelques semaines de l'année."

La suite de la saga du Grand-Large dans les prochaines années... En attendant, il existe plusieurs autres endroits de baignade dans la région de Mons mais aussi dans la région du Centre.