La dixième chambre correctionnelle du tribunal du Hainaut, division de Mons, a prononcé mercredi des peines de prison fermes contre des Belges et des Albanais, associés dans le cadre de plusieurs cultures de cannabis dans la région de Mons-Borinage. Deux Albanais, considérés comme les dirigeants de cette association, ont été condamnés à une peine de six ans de prison ferme, et à une amende de 80.000 euros.
 
Des peines de trois ans de prison ferme et une amende de 16.000 euros ont été prononcées contre quatre des quatorze prévenus dans le cadre de cette affaire démantelée par la police de Mons-Quévy avec l'appui de la police fédérale et d'autres zones de police.
 
Parmi les prévenus, certains étaient chargés de trafiquer les compteurs électriques, d'autres du jardinage, de la location de véhicules, de la fourniture du matériel ou encore de fournir un espace où faire pousser les plants. Des peines de deux ans, 18 mois et 37 mois de prison ont encore été prononcées.
 
Le tribunal a mis en exergue, dans son jugement, le caractère international et bien organisé de cette culture dirigée par une organisation mafieuse.