La majorité PS-MR ne ferme pas définitivement la porte à la proposition de l'opposition

Lundi, les conseillers d’Ensemble espéraient bien faire fléchir la majorité sonégienne avec sa proposition de lancer une période test pour rendre les parkings du centre-ville gratuits le samedi et sur les temps de midi afin de favoriser la fréquentation des commerces, brasseries et restaurants. L’espoir était là mais la majorité PS-MR en a décidé autrement via un vote majorité contre opposition (Ensemble/Ecolo)

“Loin d’être totalement opposée à une telle mesure”, la majorité en place a motivé sa décision en expliquant qu’une réflexion en matière de gestion du parking était en cours depuis déjà de nombreux mois, en concertation avec les commerçants locaux. Mais pour l’heure, l’absence de consensus incite la majorité à ne pas se précipiter. Le bourgmestre de Soignies, Marc de Saint Moulin (PS), a d’ailleurs souligné que “ce projet est loin de faire l’unanimité au sein des commerçants sonégiens. La gratuité du parking engendrera immanquablement le retour des voitures ventouses qui nuisent au commerce local. C’est pourquoi il faut prendre le temps de la réflexion avant de prendre une décision.”

Depuis plusieurs années déjà, le groupe d’opposition réclame des aménagements de la réglementation en vigueur, et notamment la possibilité d’abonnement à l’année pour les professions (para) médicales ou une meilleure signalisation des zones bleues. “Nous sommes toujours disposés à proposer des aménagements”, a de son côté ajouté Fabienne Winckel, échevin en charge des affaires économiques.

“Nous appliquons déjà la gratuité dans certaines circonstances, comme les braderies et les grands événements sonégiens. Mais nous travaillons depuis plusieurs mois au sein de groupes de travail en concertation avec les commerçants sonégiens afin de trouver des solutions pour améliorer davantage l’attractivité de notre centre-ville.”

Et de conclure : “Ce n’est qu’après cette concertation que nous nous positionnerons sur ce sujet. Il est hors de question pour la majorité de prendre une décision de manière unilatérale aujourd’hui sur un tel sujet qui pourrait, à termes, nuire au commerce local et mettre à mal tout le travail effectué en amont par l’Agence de Développement Local ces derniers mois.” Ensemble compte revenu sur le sujet en proposant des variantes, et notamment l’application du principe de la zone bleue à la zone payante le samedi.