L’actuelle échevine du Développement économique, de l’Emploi et des Sports le remplacera en décembre 2017.

Le PS Sonégien, le bourgmestre Marc de Saint Moulin en tête, a dévoilé mardi le nouveau visage de son exécutif, à l’issue d’une réunion du bureau exécutif élargi du PS de la commune de Soignies. Une réunion au terme de laquelle plusieurs décisions ont été prises à l’unanimité des membres présents afin de faire la part belle à la jeunesse.

Parmi les changements annoncés, il en est un qui a particulièrement retenu l’attention de l’assistance : le remplacement programmé du bourgmestre Marc de Saint Moulin en décembre 2017, par l’actuelle échevine du Développement économique, de l’Emploi et des Sports, Fabienne Winckel.

En fonction depuis plus de quinze années, Marc de Saint Moulin laissait transparaître une certaine fierté. "Ce sera la première fois qu’il y aura une femme bourgmestre à Soignies et plus globalement dans l’arrondissement. C’est l’avenir de la Ville, et en politique, nous ne sommes pas éternels. Je ne suis pas du style à m’accrocher à des mandats jusqu’au moment où on n’en peut plus", a confié le bourgmestre, avant d’ajouter qu’il avait l’intime conviction "d’avoir donné le meilleur de moi-même. Et je vais encore le faire pendant deux ans. Je pense aussi avoir fait mon travail avec rigueur et avec la plus grande honnêteté. Je trouve que c’est bien de céder la barre du bateau."

De son côté, la socialiste, âgée de quarante ans, a avoué qu’il y a une certaine pression qui découle de son futur statut de première femme bourgmestre de l’arrondissement sans pour autant se laisser impressionner. "Je veux être traitée sur le même pied d’égalité que mes prédécesseurs et être évaluée sur mes actes et non pas sur le fait que je suis une femme bourgmestre."

Une volonté qui se retrouve bien dans son discours. "Il y aura bien une touche féminine que j’apporterai dans cette fonction, c’est évident. Mais le plus important est que les Sonégiens se sentent bien et qu’ils soient heureux dans notre ville et nos villages. Je suis très fière d’être Sonnégienne."

Des mots forts, qui laissent présager un avenir florissant dans la commune et ses environs. Surtout, Soignies s’impose comme un véritable précurseur local, dans la place que la commune accorde à la jeunesse et aux femmes. "La force de l’expérience, le dynamisme de la jeunesse", tel était le slogan de la campagne PS de 2012 à Soignies. Force est de constater qu’il a trouvé écho au sein de son équipe.