Le chanteur montois Saule fêtera bientôt ses 15 ans de carrière avec la sortie d’un album prévu en début 2020.

Faut-il encore le présenter ? Du haut de ses 41 ans et de ses presque 200 centimètres, Baptiste Lalieu alias Saule fêtera déjà ses quinze années de carrière en 2020. Depuis ses débuts en 2005 et son premier album l’année suivante, le chanteur montois en a parcouru du chemin. Cinq albums et des tubes à la pelle : "Peter Pan", "Home Sweet Home", "Type Normal", "L’Économie des mots", "Chanteur bio", ou plus récemment "Comme". Mais c’est surtout "Dusty Men", en 2012 avec Charlie Winston, qui l’a propulsé au rang de vedette de la scène belge.

Aujourd’hui, Saule jette un regard dans le rétroviseur de sa belle carrière. "J’en ai un regard tendre, confie-t-il. Parce que je ne me destinais pas spécialement à la musique (NdlR, il a une formation de comédien de théâtre). J’ai toujours aimé ça en tant que fan mais je pensais plutôt rester un consommateur plutôt qu’un délivreur de musique. Puis j’ai eu l’occasion de passer le cap et je suis devenu complètement accroc à ce métier. Aujourd’hui, je me considère comme chanceux de pouvoir me réveiller le matin et me dire que c’est devenu mon métier."

© AVPRESS

Son énergie, son petit brin de folie mais aussi son authenticité, sa sincérité et sa simplicité plaisent énormément au public. Tout comme ses textes, très bien écrits et souvent décalés. "C’est vrai que j’ai beaucoup de chansons qui font une sorte de micro-zoom sur des métiers, des caractères ou des aspects de la vie. J’ai trouvé une forme de singularité dans mon projet musical. Je ne peux pas prétendre être un grand guitariste ou un grand chanteur mais chaque chose que je fais est propre à moi. Je me suis toujours renouvelé et je reste profondément curieux. C’est peut-être ça le secret de ma longévité."

Sur son prochain album , actuellement en préparation, cet univers particulier sera toujours omniprésent. "Il y aura par exemple une chanson qui parle d’une huissière (rires) . Ça m’intéresse parce que j’aime mélanger la tendresse avec l’humour et la mélancolie. Pour cet album, nous avons déjà fait un peu de studio dernièrement et nous y retournerons bientôt. L’album est prévu pour janvier 2020 mais il y aura déjà un single cet été."

D’ici là, Saule ne donnera presque aucun concert. Aucune date n’est en tout cas prévue pour son agenda 2019. "Nous faisons une petite pause à ce niveau-là afin de pouvoir revenir avec des nouvelles chansons et ce nouvel album."

© AVPRESS

Au cinéma et dans les librairies

En attendant son album dans un an, Saule sortira un disque pour enfants le 6 février prochain : Zombie Kids, inspiré de son spectacle joué durant Mons 2015. Son actualité l’emmène aussi au 2 février. Il est nommé aux Magritte du Cinéma belge dans la catégorie Espoir masculin, pour son rôle dans le film Une part d’ombre, sorti en mars 2018. Sa première apparition au cinéma ! "On ne sait jamais, sur un malentendu (rires) . Ça serait une belle reconnaissance qui m’encouragerait à encore enfoncer le petit orteil que j’ai trempé dans la grande mare qu’est le cinéma."

Parallèlement, l’artiste songe à se muer en auteur de livre. "C’est aussi une première. Ça reste pour le moment au stade embryonnaire mais je vais rencontrer un éditeur pour lui soumettre mes idées. Peut-être que l’éditeur trouvera ça nul, peut-être qu’il appréciera. Mais souvent, quand j’ai une petite intuition comme celle-ci, ça finit par plaire aux gens."

© AVPRESS