Mons

C’est Eric Thiébaut qui l’annonce. Le socialiste organisera une conférence alternative le même jour.

Théo Francken est le bienvenu à Jurbise. Jacqueline Galant l’avait annoncé après les incidents essuyés par l’ancien Secrétaire d’Etat à Verviers. Théo Francken devait y tenir une conférence en février, mais il avait dû rebrousser chemin, confronté à quelque 200 manifestants parmi lesquels la bourgmestre de Verviers.

Dans la foulée, Jacqueline Galant avait annoncé qu’elle inviterait Théo Francken dans sa commune où il pourrait s’exprimer librement. Georges-Louis Bouchez embrayait en annonçant la venue du député N-VA à Mons. Restait à savoir quand…

Le secret était bien gardé jusqu’à maintenant. En effet, les organisateurs planifient l’événement avec précaution pour éviter de connaître de nouveaux débordements. Mais c’est Eric Thiébaut qui balance l’info. Théo Francken devrait venir le 7 mai. Le même soir, le député-bourgmestre d’Hensies tiendra également à Jurbise une conférence sur le populisme. Pour le socialiste qui côtoie régulièrement Francken en Commission de l’Intérieur, c’est la meilleur façon d’éviter les incidents.

“Je ne pense pas qu’empêcher Théo Francken de parler est la meilleure façon de s’opposer à ses idées”, explique Eric Thiébaut. “Je trouve que les incidents de Verviers n’auraient pas dû se produire. C’est pourquoi je tiendrai une conférence sur le populisme le même jour, à Jurbise également. Ainsi, ceux qui ne partagent pas les idées de Théo Francken pourront entendre un autre message. J’organise depuis plusieurs années des conférences sur des sujets de l’actualité pour prendre le temps de l’analyse. Après l’avenir de la Belgique et la crise financière, je me pencherai donc sur le populisme pour définir ce que ce thème recouvre réellement, comment il évolue et quel impact il a sur notre modèle démocratique est en crise. Je ne pense pas que Théo Francken est d’extrême-droite, mais plutôt qu’il a des accents populistes par moments.”

Eric Thiébaut organise d’ailleurs cette conférence avec la FGTB qui était susceptible à nouveau de constituer le plus gros du comité d’accueil à Théo Francken. La bombe serait ainsi désamorcée. De son côté Jacqueline Galant refuse de commenter ces informations. Quant à Georges-Louis Bouchez, il devrait communiquer prochainement sur cet événement. Eric Thiébaut, lui, semble sûr de son coup. “Mais si Théo Francken change de date, je changerai aussi”, précise le député socialiste.