Mons

La Ville de Mons a introduit une demande auprès d'Ores pour que l'éclairage soit rétabli dans les plus brefs délais.

C'est un chantier de taille qui a été lancé par le SPW à Ghlin. Un premier tronçon de la route de Mons fait l'objet d'un lifting en profondeur. Une déviation a été mise en place. Elle passe par la route qui longeait les anciennes tours Sorelobo. Une parallèle au tronçon en travaux, ce qui permet de limiter les dégâts en matière de mobilité.

Mais niveau sécurité, des riverains s'inquiètent. Depuis ce week-end en effet, la déviation est plongée dans le noir. "Il y a énormément de piétons, dont des enfants et adolescents, qui passent par cette zone et surtout les utilisateurs des transports en commun dont les arrêts de bus ont été déplacés sur le site des anciennes tours Sorelobo", relève Guillaume Soupart, conseiller Mons en Mieux.

Une habitante du quartier a diffusé une vidéo qui interpelle. "Les automobilistes ont du mal à se diriger et les piétons vont se faire écraser", commente-t-elle dans le noir. "La route en travaux avait encore son éclairage, ce qui créait un effet de contraste", ajoute Guillaume Soupart. "Mais depuis ce week-end, plus aucune lumière n'est activée."

La Ville de Mons indique avoir introduit une demande auprès d'Ores pour que l'éclairage y soit rétabli dans les plus brefs délais. Elle espère ainsi que la lumière sera revenue cette semaine.