Les policiers de première ligne de la zone de police de Mons-Quévy sont équipés de bodycams depuis le 15 mars, ont indiqué jeudi les instances policières locales."L'entraînement, la formation et la protection des données définissent la mise en service des 30 bodycams", ont précisé les instances de la zone. "Leur utilisation est encadrée par un signal oral simple indiquant 'à partir de maintenant, vous êtes audio et vidéo filmés', en conformité avec une disposition préalable à toute utilisation de ce matériel d'intervention à la pointe de la technologie digitale", soulignent-elles.

Six modèles avaient été testés à la zone de police montoise depuis le lancement du projet en 2015. Chaque policier montois peut désormais activer le nouvel outil de travail lors de ses patrouilles. La bodycam est ajustée à l'épaule du policier.

"Cette caméra très performante vise à assurer au citoyen et au policier une plus grande sérénité lors de certaines interventions et à minimiser le risque d'interprétation des faits dans un contexte d'enquête, interne comme externe", a précisé la zone de police. "Rien ni personne ne peut altérer, modifier ou effacer les données: tout est tracé par le système d'exploitation automatisé, toute action est soumise à un accès identifié et tracé, le système est certifié 'GDPR by Design' et respecte donc en tous points le Règlement Général sur la Protection des Données. Le citoyen est ainsi assuré de la légalité, de la proportionnalité et de l'opportunité d'utilisation des images vidéo filmées."