Le commerce en ligne n'est pas nouveau. Il a pris son envol au 21e siècle, mais il a littéralement atteint des sommets avec la crise sanitaire. Si bien que la plupart des commerçants proposent aujourd'hui leur service en ligne. Mais pas facile de se lancer sur la Toile si l'on manque de temps, d'argent, de matériel ou des compétences nécessaires.

Vincent Crépin d'Ecolo va donc déposer une motion lors du prochain conseil communal afin de créer une plateforme commune pour les commerçants montois. L'outil aurait l'avantage non seulement de répondre à la demande croissante du commerce en ligne et du commerce local, mais aussi de mutualiser les efforts. Vincent Crépin avance quelques chiffres qui donnent la tendance et appuient le bien fondé de sa démarche: en 2019, le e-commerce représentait 20% des achats des Belges; d’ici 2040, certains estiment que 95% des achats seront effectués en ligne; par ailleurs, 4 Belges sur 10 estiment qu’acheter local est un acte en faveur de l’environnement; et 34% des consommateurs belges privilégient les produits fabriqués dans leur région.

"Les commerces de notre commune ont compris l’intérêt des consommateurs pour les achats en ligne et les produits locaux. Ils sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à se doter de sites internet permettant de présenter leurs produits et de les commander en ligne. Mais seuls, ils ne peuvent pas concurrencer les grands sites de e-commerce avec leurs millions de références et leurs facilités de commande et de livraison", relève Vincent Crépin. "L’idéal serait de mutualiser les forces avec un site d’achat en ligne 100% montois regroupant l’ensemble des commerçants de notre commune qui le souhaitent afin de leur offrir une vitrine et un accès au e-commerce. En quelques sortes, ce site du e-commerce montois pourrait être, toutes proportions gardées, un « Amazon local » et ainsi proposer une belle alternative aux sites d’achat en ligne les plus connus. Une manière de mettre les technologies au service du commerce local, de l’artisanat, du circuit court et du dynamisme de notre centre-ville."

Une plateforme commune pour les commerçants locaux? L'idée avait justement été évoquée par le collège communal lors de la présentation du plan de relance après la première vague. L'idée n'a pas été abandonnée, le projet est dans le pipe, nous glisse-t-on du côté de la Ville de Mons. La crise sanitaire ne facilite pas l'avancement du dossier, mais il devrait se concrétiser en 2021.