Le budget participatif à Mons, on en parle depuis le début de la mandature. Pour la petite histoire, le dossier devait passer sur la table du conseil communal en mars 2020. Mais le confinement était venu le mettre entre parenthèses. Ironie du sort, c'est à la veille d'un nouveau lockdown, un an plus tard, que le dossier est repassé. Mais cette fois, le confinement n'a pas eu raison de son approbation par les élus.

"Lors de l’installation de la nouvelle majorité à Mons, la volonté de développer la participation citoyenne était une volonté clairement affichée du nouveau collège", rappelle le bourgmestre Nicolas Martin. "Le budget participatif faisait partie des projets qui lui tenaient à cœur, car il permet d’impliquer les habitants dans le processus décisionnel et dans les choix d’aménagements posés par la Ville."

Apparu en fin des années 80 à Porto Alegre au Brésil, ce processus de démocratie directe s’est ensuite répandu partout dans le monde. "Le budget participatif, c’est donner la possibilité aux Montois de s’impliquer concrètement dans la vie de leur commune en attribuant un budget ville sur des projets qu'ils ont proposés", ajoute Charlotte De Jaer. "En bref, des projets proposés, élaborés et votés par les citoyens pour les citoyens."

Le budget participatif vise ainsi à développer la démocratie participative, à améliorer le cadre de vie des citoyens, à renforcer la cohésion sociale dans les quartiers et les villages, à permettre à la population de voir aboutir des projets qui répondent à ses besoins actuels et futurs dans un esprit de transition ou encore à soutenir la lutte contre les changements climatiques et la protection de l’environnement.

À quelque chose malheur est bon. Le budget participatif ayant dû être repoussé d'un an, le collège en a profité pour l'associer à la campagne Proximity sur une initiative de l'échevine de la Transition, Catherine Marneffe. Cet appel à projets lancé par la Région wallonne vise à créer des dynamiques entre communes, entreprises et citoyens. Démarche complémentaire au budget participatif, la campagne Proximity s'ouvre aux propositions ayant un impact positif sur le cadre de vie, l'environnement et sur la dimension sociale.

Et maintenant? Les Montois qui souhaitent se lancer dans l'aventure pourront entrer leur projet entre le 20 avril et le 20 juin. Une présentation par visioconférence sera organisée le 20 avril pour expliquer toutes les modalités pratiques. La Fondation Be Planet a par ailleurs été désignée pour accompagner les porteurs de projets et ainsi inclure un maximum de candidats. Tous les projets répondant aux conditions seront ensuite mis en ligne sur une plateforme. Ils seront départagés à la fois par un jury d'experts et par le vote du public. L’enveloppe globale du budget participatif en 2021 est de 135.000€. Une partie du montant sera allouée aux projets inférieurs à 5.000€ et une autre partie aux projets de plus de 5.000€.