Mons Ce mardi, Infrabel a été alerté par un conducteur de train qui a dû effectuer un freinage d’urgence en arrivant au niveau du passage à niveau, évitant de peu un déraillement, car il était entièrement ensablé.


Sur la photo, un passage à niveau. Pas au Sahara, mais à Tertre, à côté de St Ghislain, sur la ligne 100, où passent de nombreux trains de marchandises qui desservent 4 entreprises raccordées au réseaux.

© DR

"Ici, nous sommes sur un site Seveso, et les trains qui y circulent transportent des produits chimiques, dont certains toxiques", précise Infrabel. 

"Confondant de bêtise et d'inconscience!"

L’ensablement n’avait rien de naturel, et était effectivement tel qu’il aurait avec certitude fait dérailler un train. "Les faits sont simples, et confondants de bêtise et d'inconscience!"

"Un entrepreneur privé, qui effectue des travaux le long de la voie, a décidé d’ensabler la passage à niveau afin de faciliter la traversée de ses engins de chantier. Oubliant à l’évidence que cela ferait dérailler les trains.. ou s’en moquant. Selon des témoignages recueillis depuis, cet entrepreneur aurait, plus tôt dans la journée, mis des plaques métalliques à la place du sable, mais le bruit dérangeait les riverains", rapporte Arnaud Reymann, porte-parole d'Infrabel. 

Inutile de préciser que l’accident se serait produit à l’identique avec les plaques métalliques.

Mais heureusement, l’excellente collaboration entre Infrabel et la police a permis de rétablir au plus vite cette situation potentiellement catastrophique.

D'ailleurs, Infrabel a décidé de porter plainte contre l’entreprise responsable.