Mons

C'est déjà la deuxième fois que le phénomène est constaté dans cette rue.

C’est un impressionnant affaissement de terrain qui était à constater du côté d’Hensies, à la rue de Villers. Ce vendredi, le bourgmestre d’Hensies Éric Thiébaut (PS), l’échevine des travaux et le directeur en charge des travaux étaient sur place pour constater les dégâts. Ils ont également fait appel à la société wallonne des eaux et à la société Proximus. Et pour cause : l’effondrement avait provoqué des dégâts au niveau du tuyau d’un égout et d’un câble Proximus.

© DR

Une série de maisons était ainsi privée de connexion tandis que des eaux n’étaient plus évacuées. « Nous avons dégagé le trou pour reconnecter la canalisation à l’égout.et avons pompé l’eau en certains endroits », commente le bourgmestre. « Nous sommes une petite commune mais nous tentons d’être réactifs ! Aujourd’hui, le problème est réglé. »

C’est déjà la deuxième fois que ce phénomène est constaté à la rue de Villers. « C’est ce que l’on appelle un trou karstique. Certains régions sont plus touchées que d’autres », ajoute-t-il encore. Un karst résulte généralement de l’érosion de roches solubles, souvent des roches carbonatés (essentiellement des calcaires). En Wallonie, 30% du sous-sol est constitué de roches carbonatées. En s’y infiltrant, les eaux de ruissellement engendrent une dissolution de ces roches, qui donnent alors naissance à ces phénomènes particuliers.

Avec les pluies incessantes de ces derniers jours, l’effondrement n’a donc finalement rien de surprenant.

© DR