C'est bientôt Noël et les illuminations poussent un peu partout à Mons. Celles qui s'afficheront ce vendredi sur l'hôpital Ambroise Paré n'auront toutefois aucun rapport avec les fêtes de fin d'année. Sur le coup de 17h30, une fois la nuit tombée, la façade du CHU sera illuminée avec un show de la société de production Dirty Monitor, connue pour ses nombreux mappings dont celui qui était projeté sur l'hôtel de ville de Mons en 2018 à l'occasion du centenaire de la fin de la guerre 14-18.

Mais l'initiative vient du Centre national de coopération au développement (CNCD-11.11.11). L'objectif étant de mener une action spectaculaire pour souligner l'urgence de la justice fiscale. Plusieurs autres lieux de Wallonie et de Bruxelles seront d'ailleurs également illuminés au même moment. L'hôpital montois a été choisi parce que, selon les organisateurs, la justice fiscale est un enjeu clé pour financer les soins de santé de qualité.

La justice fiscale signifie que chacun doit contribuer à l’effort collectif dans une juste proportion. Selon un récent sondage Ipsos commandité par le CNCD-11.11.11, pas moins de 79% des Belges demandent un impôt minimum européen sur les profits des sociétés, 75% soutiennent le principe d’une taxation unitaire des multinationales et 73% sont favorables à un impôt exceptionnel « corona » sur les grands patrimoines en Belgique.

"Une contribution plus équitable des hauts revenus passe par une globalisation des revenus et une imposition progressive", commente Daniel Puissant du Réseau Justice Fiscale. "La taxation sur les comptes-titres à hauteur de 0,15% proposée par le gouvernement ne permettra pas de faire contribuer à leur juste part les hauts revenus."

L'action de ce vendredi à Mons est menée en collaboration avec le Théâtre des Rues, le CEPAG-Borinage 2000, le CIEP Hainaut-Centre, les JOC Mons-Borinage, Entraide et Fraternité, Vie féminine Centr’Hainaut, la CSC Mons-La Louvière et Financité.