Un pas de plus vient d’être franchi dans le cadre du vaste projet Crescendo entrepris par le groupe hospitalier EpiCURA. En effet, la demande de permis de construire pour procéder à l’extension du site d’Hornu vient d’être déposée. Un tout nouveau bâtiment devrait ainsi sortir de terre vers la mi-2024.

Cette extension disposera de trois connexions avec l’hôpital actuel : au sous-sol, au rez-de-chaussée et au premier étage. "Ce chantier vise à offrir un espace moderne aux patients et aux professionnels de la santé. Il a été pensé en tenant compte des grands défis qui se profilent, de l’accueil du patient à la qualité et la sécurité des soins, en passant par la problématique du développement durable", explique le groupe hospitalier.

Le bâtiment se dressera sur quatre étages. Le rez-de-chaussée sera dédié à la dialyse et au service des soins intensifs. Au premier, l’on retrouvera une extension du bloc opératoire, l’hôpital de jour chirurgical et des locaux de consultations de pré-hospitalisation. Le deuxième étage accueillera des installations techniques. Aux troisièmes et quatrièmes, ce sont les unités de soins (chirurgie, orthopédie) qui seront installées. Enfin, le sous-sol comptera une extension du laboratoire, des vestiaires, des locaux techniques et les réserves.

Pour rappel, le plan crescendo représente un investissement de près de 179 millions d’euros et s’article autour de 11 programmes et quelque 25 projets. "Les investissements prévus ont été conçus et étudiés comme un programme à taille humaine : soutenable, réaliste et transversal, privilégiant des solutions concrètes et modulables afin d’offrir des réponses adéquates et évolutives aux enjeux de santé publique des bassins de soins."

Objectif ? "Transformer l’hôpital en le dotant d’atouts pour permettre une certaine agilité des soins à long terme, tout en visant l’amélioration du confort et de la sécurité du patient." Les trois sites EpiCURA – Hornu, Baudour et Ath – sont concernés par ces investissements.