C’est une bonne nouvelle pour tous les propriétaires de chiens et de chiots. Ce 30 avril, un nouveau club canin, Eluc’Lou, ouvrira officiellement ses portes dans l’entité de Frameries. Installé à l’arrière de salle Max Audain, ce dernier accueillera des animaux des animaux qui ne présentent pas de troubles du comportement et misera avant tout sur une approche positive, respectueuse de la nature même du chien.

À l’initiative de ce nouveau projet, Pauline Laga. Cette dernière a fondé, en 2018, l’association de médiation animale Médiadog. En plus de services de zoothérapie, d’éducation et de dressage canin, elle proposait depuis quelques mois des cours individuels à domicile. L’ouverture du centre canin est une étape supplémentaire. "Il y a énormément de demandes pour l’ensemble des activités proposées", explique la jeune femme.

"Pour organiser des cours collectifs, il me fallait avant tout trouver un terrain adapté. J’ai discuté avec les autorités communales de Frameries et elles ont immédiatement accepté de me suivre dans mon projet. Début mars, elles m’ont proposé un terrain et c’était parti !" Le club sera accessible entre mars et septembre. "Je vais proposer trois fois une heure de cours, entre 10 heures et 13 heures à raison d’un samedi sur deux."

Entre quatre et cinq chiens au maximum pourront être accueillis simultanément. "Je souhaite rester sur une formule de cours relativement individuelle. Les premières séances se voudront assez générales, après quoi on aura l’occasion de rentrer davantage dans le détail, avec différents ateliers allant du travail autour du rappel au travail autour de la marche à pied en passant par le travail en liberté."

Pauline Laga souhaite également mettre en place une école des chiots. "C’est quelque chose qui existe déjà mais où, en général, on retrouve une dizaine de chiots avec qui on travaille la désensibilisation à divers stimuli. Il est très rare de retrouver autour de ces chiots un chien adulte. C’est ce que je compte proposer de mon côté. En jouant ensemble, des chiots peuvent rapidement monter en excitation. Un chien adulte viendra mettre le halte-là, ce qui permettra un recadrement plus naturel."

L’éducatrice canin insiste : les animaux accueillis au centre ne devront pas nécessiter l’intervention d’un comportementaliste canin. "Il s’agit plutôt de proposer une éducation bienveillante pour former les chiens à la vie de famille." Ce 30 avril, les premiers échanges avec les maitres seront possibles. Par facilité et sécurité, des plages horaires (chiots, chiens de plus de 7 mois, chiens plus craintifs) sont prévues. Plus d’informations via la page Facebook de l’événement, "Ouverture club canin "Educ’Lou."