Petite révolution au sein du CHU Ambroise Paré. Les urologues de la clinique montoise viennent de tester en primeur wallonne une toute nouvelle technologie : les lasers au Thulium. "Ce laser permet notamment de réduire les calculs rénaux en une fine poussière ce qui permet une élimination rapide avec beaucoup moins de douleurs pour le patient", explique le Dr Michel Naudin, chef du service d'urologie et instructeur en chirurgie robotique.

Les interventions chirurgicales par laser font actuellement l'objet d'un regain d'intérêt en urologie et ce, en raison de récents développements dans le domaine des fibres. Cette technique se révèle désormais deux à trois fois plus rapide que la précédente. Sa précision augmente aussi l’efficacité des traitements réalisés. "Cette pratique ne génère pas de saignements et rend donc la vision du chirurgien meilleure. Nous pouvons ainsi accéder facilement à toutes les zones du rein pour intervenir efficacement sur les pathologies rencontrées."

Le laser peut aussi être utilisé pour les énucléations de prostate dans le cadre d’adénomes ou d’hypertrophies bénignes. Cette maladie, qui touche de nombreux hommes, se caractérise par un jet d'urine faible ou intermittent. Dans certains cas, elle peut entraîner une infection, des calculs vésicaux et un trouble de la fonction rénale. "Pour parer à ce problème de santé publique, nous investissons depuis de nombreuses années dans le renforcement de nos équipes médicales et par l’acquisition de matériel à la pointe de la technologie", signale Stéphane Olivier, directeur général du CHU Ambroise Paré.

Le service d’urologie du CHU souhaite se positionner comme un centre de référence en la matière. "Depuis plus de dix ans, les compétences de nos urologues offrent à nos patients une expertise et des soins de la plus haute qualité. Le développement de la chirurgie robotique, l’amélioration et la recherche constantes de nouveaux dispositifs de soins font la force de notre service", conclut Stéphane Olivier.