Envie d’éviter les bouchons en arrivant à Mons du côté de la place Warocqué ? Bientôt, il sera possible de déposer sa voiture sur un parking de dissuasion du côté du zoning commercial de Ghlin pour embarquer dans une navette en direction du centre-ville. Un montant de 110.000 euros est en effet inscrit au budget 2021 pour installer ce Park&Ride (P+R) qui pourrait être opérationnel à l’automne prochain.

Ce ne serait pas le premier parking de dissuasion à voir le jour dans la Cité du Doudou. Si le succès n’a pas souvent été au rendez-vous jusqu’à maintenant, la nouvelle échevine de la Mobilité semble avoir mieux calculé son coup cette fois-ci.

"À travers une étude partagée avec les TEC, nous avons pu analyser ce qui manquait aux parkings de dissuasion mis en place précédemment", explique Charlotte De Jaer. "Pour que le système fonctionne, il faut que le parking de dissuasion soit à proximité d’un grand axe routier, qu’il ne soit pas trop près du centre-ville et qu’il soit desservi fréquemment par des bus aussi voire plus compétitifs que les voitures."

Ces critères expliquent notamment pourquoi le parking Saint Fiacre ne cartonne pas : une fois arrivés à l’entrée du centre-ville, les automobilistes n’ont plus beaucoup d’efforts à fournir pour rentrer dans Mons. Pour le parking du Grand Large, trop de conducteurs doivent faire un grand détour pour s’y rendre et les bus n’y sont pas assez fréquents.

La donne pourrait changer avec le nouveau P + R que concocte l’échevine. "Nous sommes en discussion pour mutualiser une poche de stationnement sur le parking du Brico et d’Ava. Si les discussions n’aboutissent pas, nous avons également des espaces vierges que nous pourrions utiliser. Le site est bien situé. Il est par ailleurs desservi par les lignes 14 et 14B qui viennent de Ghlin vers la gare. Nous sommes également en discussion avec les TEC pour ajouter aux heures de pointe des navettes qui conduiraient jusqu’à la porte du Parc à des tarifs incitatifs. Il est en outre possible de réaliser des aménagements pour permettre aux bus de rouler en site propre sans perturber la mobilité ou le stationnement."

Les ingrédients semblent réunis pour que ce P + R trouve davantage de succès. Verdict en automne prochain.