Mons L'opération a demandé cinq perquisitions.

Le 30 avril dernier, le service enquête et recherche de la police de Mons-Quévy a mené cinq perquisitions dans le cadre d'un dossier de trafic de stupéfiants en association. "Ce trafic, principalement situé dans le quartier de la gare de Mons, était mené par une personne domiciliée non loin de là", précise la police montoise.

Le perquisitions, réalisées par différents services, l'appui d'un maître-chien de la police fédéral et de la police de Châtelet, a permis de découvrir et saisir 72 grammes d'héroïne et 75 grammes de produits de coupe. Mais également une dizaine de téléphones portables, deux balances de précision, une voiture et 1585 euros en petite coupure. 

Quatre personnes ont été privées de liberté et trois mandats d'arrêt ont été décernés par la juge d'instruction De Becker. Le quatrième individu a été inculpé mais libéré sous conditions.