La Belgique a décidé de relancer le projet d'accueil d'une agence de l'Otan dédiée à la haute technologie sur le site du grand quartier général des puissances alliées en Europe (SHAPE), à Casteau, près de Mons, qui emploiera plusieurs centaines de personnes, a-t-on appris dimanche de sources concordantes.

Le gouvernement belge s'était engagé en 2014 à assurer la construction d'un bâtiment destiné à héberger une partie de l'agence des communications et de l'information de l'Otan (la "Nato Communications and Information Agency", NCIA), issue en 2012 de la fusion de cinq autres agences de l'Alliance atlantique dans le cadre d'un processus de rationalisation. 

Le gouvernement Michel 1er avait libéré en décembre 2015, sur fonds propres, un montant de 90 millions d'euros pour la construction du bâtiment devant abriter l'"Engine Room" de la NCIA - dont l'Otan a décidé de concentrer les activités à La Haye, aux Pays-Bas, à Bruxelles, siège de l'Alliance, et à Mons. Le ministère de la Défense a été chargé de la supervision des travaux. 

Mais des retards - dont une partie est due à l'ancienne direction de la NCIA, affirment des sources informées - ont été encourus. Sur proposition du Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld), le conseil des ministres a approuvé vendredi, par procédure électronique, le redémarrage, avec les mêmes besoins, exprimés et reconnus en 2014, et confirmés en 2020, mais en tenant compte de l'inflation, a expliqué dimanche un spécialiste du dossier à l'agence Belga. 

Le conseil des ministres a aussi confirmé le rôle de la Défense dans la gestion du projet "NCIA Digital Enterprise Center" sur le site de Casteau et approuvé l'indexation du budget initialement prévu en 2015 pour les années 2020 à 2025 pour un montant à partir de 6,166 millions d'euros (TVA comprise), a indiqué le gouvernement dans un communiqué daté de samedi. 

La NCIA devrait à terme occuper quelque 700 personnes à Casteau, en plus de la centaine de personnes en poste à Bruxelles, avec un souhait de l'agence de s'étendre dans les environs de la capitale. Il est question de la Région bruxelloise, mais aussi de Braine-l'Alleud, selon ce même spécialiste. 

Le conseil des ministres a par ailleurs approuvé vendredi la modification des contrats existants, introduite dans le cadre du projet "New SHAPE Headquarter Static Command Facility" (HQ SCF) - en fait le nouveau siège du SHAPE, le principal quartier général militaire de l'Otan, un bâtiment construit à la hâte à la fin de années 1960 à l'image de l'ancien siège de l'Otan à Bruxelles - au profit d'un nouveau complexe situé à proximité immédiate. Il s'agit d'y intégrer les études nécessaires à la construction du "NCIA Digital Enterprise Center", sur le même site.