Mons

Une dizaine de personnes auraient été interpellées.

Le réveil n’aura pas été des plus agréable pour les habitants de la rue du Bois, à Colfontaine, ou encore de la Chaussée du Roeulx, à Mons. En effet, aux alentours de 6 heures ce lundi, une vaste opération de perquisitions a été menée par la police dans le cadre d’un dossier de stupéfiants. Une centaine de policiers de la région mais également de zones ce police voisines ont été mobilisées et ont procédé à une dizaine de perquisitions.

Celles-ci ont permis l’interpellation d’une dizaine d’individus, dont celle de Saïd Hakimi. Le boxeur n’est pas un inconnu de la justice puisque son nom, au même titre que celui de son frère Farid Hakimi, est cité dans la désormais nommée « affaire Pauwels. » Saïd Hakimi avait été remis en liberté conditionnelle en septembre dernier.

Boxeur réputé, représentant le Belgique pour sa catégorie d’âge, il avait été inculpé dans ce dossier de grand banditisme pour association de malfaiteurs dans le cadre de vols avec violence et trafic de stupéfiants. Son frère ainé, Farid, était quant à lui resté en détention. Pour rappel, ce dernier est soupçonné d'être le meneur de la bande ayant commis plusieurs vols avec violence dont le home invasion de Lasne. Celui pour lequel Stéephane Pauwels est inculpé.

Toutes les personnes interpellées ce lundi lors de cette vaste vague de perquisitions devront être entendues. Le dossier est actuellement toujours à l’instruction.