Mons

Le CNCD invite les enseignants à débattre de la justice climatique en classe

Ils sont des centaines à brosser les cours chaque semaine pour descendre dans les rues et réclamer une véritable politique climatique. Difficile, dans ces circonstances, de ne pas aborder le sujet dans les classes une fois que les manifestants ont repris place derrière leurs bancs. C’est notamment pour permettre ce débat que la mallette pédagogique « justice climatique » a été créée.

Conçue pour la première fois en 2011, cette mallette pédagogique a été actualisée en 2018 pour coller au mieux aux problématiques actuelles. « Certains outils de l’époque sont toujours d’actualité, une dizaine d’autres sont tout à fait nouveaux », précise-t-on du côté du CNCD (Centre National de Coopération au Développement). « Tous ont été pensés pour permettre de donner des chiffres, de comprendre le phénomène actuel de réchauffement climatique, ses causes, ses effets et ses solutions existantes. »

D’autres outils proposent encore d’analyser les pistes de transition possibles en donnant aux élèves la possibilité de réfléchir, d’argumenter, de construire un avenir viable. Clés USB, outils papiers, outils numériques,… Les supports sont multiples mais tous n’ont qu’un objectif : permettre à chacun de s’approprier la thématique et in fine une prise de conscience. « L’urgence climatique nécessite un changement total de cap de l’humanité. Nous ne pouvons poursuivre dans une voie qui nous voue, dans les prochaines années, à vivre des bouleversements aux conséquences désastreuses. »

À travers sa mallette, le CNCD espère toucher un public cible de première importance. « Parce que les jeunes sont les adultes de demain. Il faut les conscientiser aujourd’hui pour en faire des citoyens cohérents dans leurs choix de vie, leurs modes de consommation et de déplacement. Mais aussi des êtres humains engagés, des électeurs capables de poser un choix éclairé au moment de voter et solidaires avec toutes les populations. »

Concrètement, l’outil coûte 25 euros et est destiné en priorité aux enseignants des écoles secondaires supérieures, voire du supérieur universitaire ou non-universitaire mais elle peut également servir aux animateurs des organisations non-gouvernementales, des associations, des maisons de jeunes, des mouvements de jeunesse, etc. Plusieurs dizaines d’associations et organisations membres actives en éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire, sous la coordination du CNCD, ont permis la conception de cette mallette pédagogique.