Mons

Le 11 octobre prochain, l'ancien site industriel se transformera en lieu de fête.

Longtemps considérée comme une source de nuisances et donc mal perçue par les habitants d’Harmignies, l’ancienne cimenterie pourrait bien changer de visage. Le 11 octobre prochain, le site industriel aujourd’hui déserté s’ouvrira en effet au public pour une Urbex Party qui s’annonce d’ores et déjà mémorable.

Fait peu habituel alors que ce genre de site est généralement investi par les fêtards en toute illégalité, c’est un comité des fêtes qui est à l’initiative. "Tout est parti de deux constats dressés au sein du comité : notre traditionnelle ducasse se meurt, et le village manque d’activités pour les jeunes, qui n’ont de ce fait pas l’envie de s’investir dans un comité des fêtes", explique Pierre-Olivier Robert, organisateur.

"On s’est simplement dit que les gens aimaient l’exploration urbaine, découvrir des lieux qui ne sont généralement pas ouverts au public. La cimenterie fait partie de ces lieux dont on a énormément parlé, souvent négativement, mais que les habitants n’ont jamais pu s’approprier." Les discussions avec le propriétaire du site, la commune, les pompiers et la police ont dès lors débuté. "Il a fallu un peu de temps pour obtenir toutes les autorisations mais c’est désormais chose faite."

Au programme, des foodtrucks mettant en avant le savoir-faire local, une ambiance assurée par un collectif de DJ’s et de nombreuses animations. "Bien sûr, le public visé est plutôt jeune. Mais nous ne voulions pas faire un festival électro, nous voulions partir sur quelque chose de plus large, de plus accessible. Les DJ’s proposeront donc des musiques qui collent à l’ambiance du moment. Et nous réservons quelques belles surprises au public !"

Pour le comité des fêtes d’Harmignies, il était également primordial que les Harmigniens puissent prendre part à cette soirée inédite. "Tous ont donc reçu une invitation pour prendre part à un apéro organisé en prémices de la soirée. On serait ravi d’accueillir des anciens travailleurs de la cimenterie par exemple. Sur invitation, entre 18h30 et 20h30, ils pourront (re)découvrir les lieux." Et si l’envie suit, poursuivre la soirée jusqu’aux petites heures du matin.

Pour ce faire, il faudra débourser 9 euros en prévente ou 14 euros sur place. Mieux vaut cependant ne pas trop trainer, puisque plusieurs centaines de personnes se sont déjà montrées "intéressées" via la page Facebook de l’événement. Seules 1200 personnes pourront accéder au site, totalement sécurisé en étroite collaboration avec les pompiers, la police et la ville de Mons.