Shany Boesmans n’avait que 29 ans et ce week-end, il a succombé aux blessures qui lui ont été infligées lors d’une violente altercation, survenue dans la nuit de jeudi à vendredi dans le centre-ville de Mons. Selon Sudpresse, l’auteur des coups, un jeune homme prénommé Medhi, aurait été placé sous mandat d’arrêt ce samedi.

La victime, originaire d’Enghien, était en état de mort cérébrale. Une autopsie était en cours ce dimanche soir afin de faire la lumière sur certains éléments et notamment sur l’arme utilisée. Selon le frère de la victime, l’auteur des coups était armé d’un couteau et aurait porté plusieurs coups à Shany. Le parquet de Mons n'a pas encore commenté le dossier, mais une communication pourrait intervenir ce lundi.

Décrit comme un bon vivant ayant toujours le cœur sur la main, Shany pratiquait l’athlétisme au sein de l’Athletic Club Lessines-Enghien. Il avait été élevé par ses grands-parents, Gisèle et André, après le décès de ses propres parents. Depuis la triste annonce, les messages de condoléances affluent. Ses amis, ses proches et ses collègues sont sous le choc. Le jeune homme a fait don de ses organes.

"Malheureusement pas de miracle pour notre ami Shany Boesmans. Gisèle et André viennent de nous confirmer la triste nouvelle. Courage à eux, à son frère qu'il aimait tant, sa cousine et son cousin. Merci d'avoir tant apporté à notre club. Pas encore de date prévue pour l'enterrement suite à l'enquête judiciaire en cours. Grâce au don de tes organes, plusieurs personnes vivront à travers toi. Adieu l'ami", a écrit le responsable du club.