Le parquet de Namur a requis lundi une peine de 10 mois et une amende de 200 euros à l’encontre d’un prévenu originaire de Sambreville à qui il était reproché des préventions d’abus de confiance et de fraude informatique au préjudice de son grand-père, pour un montant de 11.000 euros.

Malade, la victime, décédée en novembre 2019 à l’âge de 79 ans, avait confié sa carte de banque à son petit-fils. « Il me l’avait en effet confiée pour que je fasse des courses pour lui, essentiellement des cigarettes ou son lotto. Ou lui retirer de l’argent pour faire des achats dans des brocantes. Mais je n’ai jamais rien pris pour moi. »

11.000 euros auraient ainsi été détournés au préjudice de la personne âgée. A un point tel que celle-ci, atteinte d’un cancer de phase 4, ne parvenait plus à payer ses factures Internet et de télévision et a dû subir des coupures. « Il ne lui restait que 40 euros sur son compte au moment de son décès à cause des retraits monstrueux qui ont été effectués », explique le substitut Derestiat, qui requiert une peine de 10 mois de prison et une amende de 200 euros. Le prévenu plaide une peine de travail. Requestionné en fin d’audience par le président Henrion, il a affirmé être désolé et ne pas être au courant que son grand-père se trouvait en phase terminale d’un cancer. Il a reconnu avoir effectué les retraits.

Le jugement est attendu le 17 mai