Namur: le froid néfaste pour les soldes

Les deux week-ends de neige et verglas ont eu des conséquences néfastes sur les commerces namurois

Doumont Louise
Namur: le froid néfaste pour les soldes

Les deux week-ends de neige et verglas ont eu des conséquences néfastes sur les commerces namurois En cette fin du mois de janvier, l’heure est au bilan pour les petits commerçants du centre de Namur. Si de manière générale les soldes d’hiver sont moins fructueux que pendant l’été, le bilan de janvier reste relativement mitigé. En cause, principalement les vagues de froid ayant sévi au début du mois de janvier qui ont pénalisé les commerçants durant deux week-ends. Néanmoins, le bilan des soldes est à relativiser, "ce n’est pas mauvais pour autant".

"Nous n’avions déjà pas énormément de stock au départ, et nous avons presque tout vendu", explique-t-on chez Germaine Collard qui évoque de très bons jours comme de très mauvais. Au niveau des chiffres, ce n’est pas exceptionnel chez Dessart, mais pas la pire année non plus. La cause reste principalement le temps. "Nous avons tout de même perdu deux week-ends suite aux intempéries, dont le premier samedi des soldes qui a été catastrophique", déclare-t-on à la maroquinerie Pirlot.

Par rapport au stock, là aussi les avis divergent, certains en avaient beaucoup, d’autres ont réussi à diminuer rapidement leur réserve grâce aux offres conjointes. "Certains modèles de sacs ne se sont pas bien vendus en 2016, c’est pourquoi nous avions des 50 % dès le premier jour", commente-t-on chez Pirlot. "Et même si ces soldes ne sont pas extraordinaires, nous voyons quand même nos armoires se vider."

Même si tous ont eu des hauts et des bas, certains se réjouissent plus que d’autres. "Nous avons fait notre chiffre d’affaires donc nous sommes satisfaits", déclare la vendeuse Des hauts et des bas . "Les chiffres sont plus ou moins comparables à ceux de l’an passé, c’est plutôt positif", a-t-elle ajouté.

Outre la neige, d’autres facteurs ont été relevés par les commerçants. Il y a bien entendu les travaux, en particulier ceux du Grognon et le sens giratoire modifié devant la gare. Ensuite, il y a les offres conjointes pratiquées quelques jours avant le début des soldes qui ont aussi un impact sur le chiffre d’affaires, certains vendeurs estiment même que le mieux serait peut-être de ne pas en faire, mais c’est un avis personnel.

Les soldes se terminent le 31 janvier, mais des prix ronds et des ristournes seront encore proposés pendant une, voire deux semaines.

L.Do.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...