Marijn, un Flamand de 26 ans abattu par la police à Beez

Il est décédé, un complice s'est rendu.

JVE
Marijn, un Flamand de 26 ans abattu par la police à Beez
©DR

Il est décédé, un complice s'est rendu.

Un véhicule suspect a été pris en chasse par la police de Namur vendredi vers 4 h, route de Gembloux à Namur après ques les agents aient voulu contrôler deux personnes. Une course-poursuite a eu lieu dans le centre-ville de Namur et elle s'est terminée dans les alentours de Beez et de Marche-les-Dames, aux abords d'une carrière. La police a fait usage d'armes à feu et Marijn, un Flamand âgé de 26 ans qui était au volant du véhicule, a perdu la vie, touché par plusieurs tirs. Il n'aurait de son côté pas ouvert le feu. Les pompes-funèbres Fontaine ont pris en charge la dépouille mortelle.

Le dossier a été confié au juge d'instruction Gilson, le comité P est en charge de l'enquête. Une autre personne, qui était à côté du véhicule lorsque la course-poursuite a débuté s'est rendue à la police à l'aube. Une patrouille de police surveillait-elle les deux protagonistes et a-t-elle observé des agissements suspects, ont-ils été pris en flagrant délit de vente de de drogue ? L'enquête devra aussi le déterminer.

L'examen du véhicule et des lieux sont en cours, un légiste, la police judiciaire fédérale, le laboratoire de la police scientifique et un expert en ballistique se sont rendus sur place. L'objectif de l'enquête sera de déterminer si l'usage d'armes à feu était légitime et proportionnel, au vu des faits.

L'employeur de la victime confie qu'il n'avait jamais eu de problème avec celle-ci. De source policière, on précise que le jeune homme était connu pour des infractions à la loi sur les stupéfiants.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be