Floreffe : un rond-point va être construit à hauteur de l'entreprise Materne pour sécuriser la N958

Celui-ci devrait permettre de faciliter les entrées et sorties de camions du parc d'activité mais aussi de réduire la vitesse des véhicules sur le tronçon situé avant d’arriver à ce carrefour.

S.M
Floreffe : un rond-point va être construit à hauteur de l'entreprise Materne pour sécuriser la N958
©D.R

La RN 958, qui relie la N90 à la N4 en passant par la N93, génère un trafic important. Réputé dangereux en raison de la vitesse souvent excessive et bruyant en raison du revêtement en béton strié, cet axe coupe le village de Floriffoux en deux. La commune souhaite sécuriser les lieux. Parmi les demandes formulées figure celle de construire un rond-point à hauteur de l'entreprise Materne, au carrefour avec la rue des Artisans. Celui-ci permettrait notamment de faciliter les entrées et sorties de camions du parc d'activité mais aussi de réduire la vitesse des véhicules sur le tronçon situé avant d’arriver à ce carrefour.

Ce sujet est récemment revenu sur la table, à la suite d’une question parlementaire posée par le député Stéphane Hazée à son ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry. Au coeur des préoccupation de l’écologiste : la désignation d’un bureau d’étude, les aménagements envisagés, la mobilité douce à cet endroit et la budgétisation du projet.

« Un bureau d'étude a bien été désigné pour l'étude de ce projet de rond-point, cette mission comprend les trois phases : une étude de l'avant-projet, la demande de permis d'urbanisme et l'étude du projet permettant la mise en adjudication du marché de travaux. Les contacts avec le BEP sont établis et une convention de marché conjoint est en cours de rédaction. Le BEP a par ailleurs confirmé la demande pour que ces travaux puissent faire l'objet d'une subvention à hauteur de 80 % du coût des dépenses éligibles, le solde serait alors assumé par le SPW MI », précise Philippe Henry dans sa réponse.

Ce dernier confirme que le projet consiste en la sécurisation du carrefour par la création d'un giratoire. Pour la mobilité douce, des pistes cyclables séparées et des traversées piétonnes et cyclables seront réalisées. En outre, un éclairage sera installé pour offrir une parfaite visibilité des usagers faibles.

Cet aménagement sera présenté à une Commission provinciale de sécurité routière (CPSR) pour assurer une concertation optimale entre tous les intervenants.

« En termes de calendrier de travail, à la suite de l'obtention du permis d'urbanisme et l'étude de projet, les prochaines étapes seront le lancement du marché de travaux, ainsi que les procédures inhérentes à l'acquisition des emprises nécessaires à la réalisation de l'infrastructure", termine le ministre.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be