Vezin : Il braque une pharmacie à l’aide d’une arme

Le suspect déclare qu’il a été obligé de commettre le vol par le couple chez qui il était hébergé

Sarah Rasujew
Vezin : Il braque une pharmacie à l’aide d’une arme
©EDA

Karim, 28 ans, encourt une peine de trois ans de prison devant la cour d’appel de Liège devant laquelle il doit répondre d’avoir commis le braquage d’une pharmacie à Vezin, sur la commune d’Andenne en 2019.

Le lundi 7 octobre 2019 vers 22h50, un vol à main armée a été commis par un individu à la pharmacie située rue de Leuze à Vezin. Le suspect s’est présenté sur place avec une arme à feu. A la suite des faits, la police a lancé un appel à témoin pour tenter de retrouver l’auteur des faits, mais aussi, Roland qui s’était présenté peu avant à l’officine.

Ce dernier s’était présenté à l’endroit pour réaliser un repérage. Les auteurs étaient attendus par Elsa, la compagne de celui-ci, qui les attendait au volant d’une Citroën C1 de couleur gris clair.

Le 24 mars dernier, le tribunal correctionnel de Namur a condamné Karim à une peine de 18 mois de prison avec sursis pour ce qui excède la durée de la détention préventive qui se sont ajoutés à une précédente peine de prison prononcée pour des vols à la tire commis en 2020. Le parquet a estimé que les peines infligées aux trois prévenus qui ont commis ces faits n’étaient pas suffisantes à les réprimer.

Le dossier du couple a été disjoint et sera examiné en octobre prochain par la cour d'appel de Liège. " C'est Roland qui m'avait fourni l'arme", a expliqué Karim devant les magistrats. "C'était une fausse arme en plastique. J'étais obligé de commettre le vol parce que je vivais chez Roland et Elsa. Sinon, j'étais à la rue. Je les ai connus à Namur", a expliqué le prévenu qui a déclaré qu'à l'époque des faits, il était consommateur d'héroïne. "Je veux rentrer chez moi en Espagne. J'ai de la famille sur place."

Le parquet général a souligné qu’après avoir commis ces faits, le prévenu avait également perpétré des vols avec violence. C’est lors de l'arrestation pour ces faits que le suspect a été identifié dans le braquage de la pharmacie. L’avocate de la défense a plaidé l’absorption ou le sursis pour ce qui excède la durée de la détention préventive. La cour rendra son arrêt en août prochain.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be