Sécheresse : Les pompiers de la province de Namur inquiets avant ce long week-end du 15 août

Ils appellent les citoyens à être vigilants à la veille de ce long week-end du 15 août. "Le moindre détail compte."

S.M
Sécheresse : Les pompiers de la province de Namur inquiets avant ce long week-end du 15 août

Depuis plusieurs semaines, les pompiers interviennent régulièrement pour des feux de broussailles ou de champs. Ces derniers jours, les pompiers de la zone Val de Sambre (Jemeppe-sur-Sambre, Sambreville, Sombreffe, Fosses-la-Ville et Floreffe) sont par exemple intervenus pour une véranda en feu à Jemeppe-sur-Sambre. "Un homme a fait brûler son compost. Avec le vent, cela s'est envolé chez le voisin. À Ham-sur-Sambre, une autre personne faisait brûler ses déchets dans un tonneau. Avec le vent, c'est parti en feu de broussailles", indique le colonel Marc Gilbert. "Nous avons récemment eu pas mal d'interventions du genre sur le territoire de la zone NAGE (Namur, Andenne, Gembloux, Eghezée). Le vent facilite la propagation de ces incendies", confirme le capitaine de la zone Nage Maxime Leurquin.

La zone Nage a par ailleurs était relativement épargnée par les feux de champs. "Mais c'est de la chance, ça nous pend au nez", poursuit Maxime Leurquin. Au contraire des deux autres zones namuroises. À Velaine-sur-Sambre, une moissonneuse-batteuse s'est enflammée. "L'agriculteur, pensant bien faire, a sorti son engin du champ. Et l'a en même temps incendié… Dans ce genre de cas, il vaut mieux le laisser sur place", dit Marc Gilbert. "Chez nous, c'est tous les jours : un ou deux incendies, parfois trois. On ne sait pas toujours à quoi ces incendies sont dus mais le tesson de bouteille, ça va une fois…", embraye le porte-parole de la zone Dinaphi Patrice Liétart.

Mégots de cigarette, déchets ou compost brûlés, barbecue, mauvais réflexes,… ces incendies sont bien souvent causés par le manque de vigilance (ou l'inconscience) des citoyens. "À ce stade, le moindre détaille compte. Les gens doivent vraiment faire attention à tout, y compris au phénomène de conduction. Un pot d'échappement chaud, en contact avec des herbes sèches peut provoquer un incendie", poursuit Patrice Liétart.

Ce qui inquiète pompiers des différentes zones de secours de la province de Namur à la veille de ce long week-end du 15 août. "À l'instar des trois derniers week-ends où il a fait beau. Les gens sont en congé, ont tendance à faire des soirées et barbecues. Et, alcool aidant, ne maîtrisent pas forcément tous les paramètres", analyse le capitaine namurois. Son homologue sambrien est sur la même longueur d'onde. "Les températures sont montées graduellement ces derniers jours. Elles seront extrêmes ce week-end, tout comme la sécheresse. Avec les fêtes et autres événements qui seront organisés ce week-end du 15 août, j'incite vraiment à la prudence".

S.M

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be