Namur : 37 arrestations dans le haut de la ville cet été

En juillet et août, la police a procédé à cinq opérations de contrôle dans les points chauds de la ville, ainsi qu’à Jambes. Avant d’autres.

L'Avenir
Namur : 37 arrestations dans le haut de la ville cet été
©EDA-Florent Marot

La police de Namur n’a pas pris de vacances cet été. Elle a occupé le terrain et mené cinq actions d’envergure les 27 et 30 juillet et les 3, 5 et 11 août.

148 policiers de la zone de police, renforcés par des effectifs du Fédéral et d’un représentant de l’Office des étrangers ont quadrillé le haut de la Ville. Et plus particulièrement le square Léopold, les rues Rogier et Godefroid, le quartier de la Gare, le Parc Louise-Marie et ses environs ainsi que le Parc Astrid et le périmètre du centre Adeps à Jambes.

Plusieurs thématiques ont motivé les déploiements: la vente et la détention de stupéfiants, la mendicité agressive, les rassemblements troublant l’ordre public et la consommation d’alcool sur la voie publique.

Au total, 260 personnes et 15 véhicules ont été contrôlés. La police a procédé à 37 arrestations judiciaires et administratives. 160 g de produits stupéfiants (marijuana et cocaïne) ont été saisis, ainsi que six GSM et une somme totale de 10687 €.

" Les thématiques de sécurisation sont nombreuses et fort variées. Les services de la Zone de Police sont fortement sollicités et engagés dans la résolution de problématiques mais aussi dans le maintien ou le retour d'un niveau et d'un sentiment de sécurité satisfaisant de la population", font savoir le chef de corps de la police locale, Pascal Libois, et le président de la zone, Maxime Prévot (Les Engagés), dans un communiqué adressé à la presse.

Les actions de sécurisation se poursuivront dans les prochaines semaines dans le haut du centre-ville « actuellement assez sensible »ainsi que dans les autres quartiers du centre-ville et de Jambes.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be