Une médecin de Gembloux agressée par un patient : 6 ans requis

L’auteur l’a frappée au visage avant de lui voler son carnet de prescription

Illu: Doctor
©Photo News

Le parquet de Namur a demandé jeudi la confirmation d’une peine de 6 ans prononcée en mai dernier à l’encontre d’un prévenu faisant opposition à une condamnation pour coups et blessures ayant entraîné une incapacité de plus de 4 mois, vol, dégradations, outrage et de rébellion.

Le 16 octobre 2019 à Corroy-le-Château, le prévenu, qui avait consommé de l’alcool en plus de ses antidépresseurs, a lancé un vase à une médecin qui s’était rendu chez lui suite à un appel de détresse. Il lui a ensuite donné un coup en plein visage, qui a entraîné une chute et une importante blessure à la tête. Le prévenu a également volé le carnet de prescription de la victime avant de prendre la fuite. La victime, qui se trouvait en état de choc, a subi une incapacité de travail de plus de 4 mois suite à ce passage à tabac. Des agrafes ont dû lui être posées dans le cuir chevelu afin de réparer les dégâts occasionnés. Le prévenu, lui, affirme ne se souvenir de rien.

Le 3 janvier 2020, dans une rage folle, il a commis des dégradations dans un refuge pour animaux et a porté des coups à un employé après lui avoir craché dessus et lui avoir lancé des cailloux. Le motif de sa visite ? Sans aucune preuve tangible, il voulait récupérer un chien, "pour un ami détenu en prison".

Auparavant, le 31 août 2019, il avait insulté des agents de police lors d’un contrôle routier, avant de porter un coup de tête au visage de l’un d’eux et de donner des coups de pied à un autre.

Le prévenu est en aveux des préventions. Son conseil, qui reconnaît que son client peut parfois être "d'une férocité bestiale" plaide un sursis probatoire, évoquant le psychisme dérangé de son client suite à des coups reçus en Russie entre sa naissance et l'âge de 7 ans, avant son adoption et son arrivée en Belgique.

Jugement le 1er septembre.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be