Les Solidarités ont attiré quelque 15.000 festivaliers vendredi à Namur

Quelque 15.000 festivaliers ont assisté vendredi aux Solidarités à la Citadelle de Namur, a indiqué samedi son directeur et programmateur, Denis Gerardy.

Belga
Les Solidarités ont attiré quelque 15.000 festivaliers vendredi à Namur
©Belga

Le festival signait son grand retour après une édition 2020 annulée en raison de la crise sanitaire et une formule réduite l'an dernier. Les têtes d'affiche de cette première journée étaient Hoshi, Isha, Ico et Grand Corps Malade qui a clôturé la soirée. L'affluence a été jugée "très satisfaisante" par l'organisation, le vendredi étant habituellement le jour attirant le moins de monde.

En 2019, le site avait accueilli près de 28.000 personnes sur la seule journée du samedi, avec la chanteuse Angèle en point d'orgue. C'était toutefois un peu trop, avaient concédé les organisateurs, qui ont réduit cette année la jauge maximale à 20.000 personnes par jour. En tout, ce sont environ 55.000 festivaliers qui sont attendus sur trois jours.

Samedi, le festival attend un public plus familial avec notamment Aldebert, Benjamin Biolay, Clara Luciani, Imen S et Eddy De Pretto. Dimanche, les têtes d'affiche sont Gaëtan Roussel, Christophe Maé, Youssef Swatt's ou encore Pierre de Maere.

"Nous sommes presque sold out mais il reste encore quelques centaines de places disponibles pour samedi et dimanche", a précisé Denis Gerardy. "Il est toutefois conseillé de les acheter en ligne pour éviter toute mauvaise surprise en arrivant à l'entrée."

"Avec l'arrivée du téléphérique, du Pavillon ou encore la disparition de certains parkings à proximité, il a fallu s'adapter. C'est donc un réel plaisir de voir que cette première journée de retrouvailles a été une belle réussite dans l'ensemble. Toutes les générations étaient là, ce qui est notre objectif. Les retours des artistes sont aussi très bons", a-t-il ajouté.

"Nous avons juste rencontré quelques problèmes au niveau des navettes qui amènent les festivaliers. Tout le monde est arrivé presque en même temps, vers 17h00. Certains ont donc dû patienter et nous nous en excusons. Idem à l'entrée, où des files se sont formées dans la foulée, aussi en raison d'une petite panne de Wifi qui empêchait de scanner les tickets. Cependant, le problème ne se posera plus ce week-end. Nous avons désormais stocké toutes les données de manière à ne pas avoir besoin d'une connexion internet", a-t-il encore expliqué.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be