Société namuroise de construction : des abus de biens sociaux pour 136.361 euros

Les entrepreneurs ont puisé dans les comptes de la société

Société namuroise de construction : des abus de biens sociaux pour 136.361 euros
©DR

Entre avril 2015 et septembre 2018, ces deux frères, originaires du Kossovo et qui ont lancé leur société de construction, auraient puisé près de 136.361 euros dans les caisses de leur société. Et ce, dès que celle-ci a vu le jour. Voyages privés, salaires non-déclarés, argent retiré ou envoyé à l'étranger, la confusion des avoirs était totale entre l'argent qui rentrait, celui qui sortait ou finissait sur leurs comptes. Les prévenus sont également poursuivis pour le détournement d'un véhicule Mercedes et pour un aveu tardif de faillite. "Nous n'avons pas voulu mal faire, mais c'était la première fois que nous avions une société à nous et nous ne savions pas trop comment nous y prendre", se défendent en substance les deux hommes.

Leur expert-comptable comparaissait en tant que témoin. "Cela n'a jamais été facile d'avoir leurs documents et de savoir à quoi correspondaient certaines dépenses. Il n'y avait que rarement des justificatifs. Je n'étais plus payé et j'ai donc arrêté ma mission."

D’après le conseil des deux hommes, ceux-ci réalisaient au minimum l’équivalent d’un temps plein et travaillaient réellement beaucoup, mais ils se rémunéraient au taux minimal afin d’être moins imposé. Les sommes prélevées seraient donc des "contreparties" pour le travail effectué.

Les débats sur la question se poursuivront le 7 décembre

JVE

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be