De 1860 à 11.836 euros de facture d'énergie : la boulangerie Dumont obligée de fermer, "Ce n'est pas une augmentation, c'est un assassinat !"

On réclame à la boulangerie Dumont, à Vencimont, un acompte mensuel de facture d'énergie aberrant : les gérants doivent augmenter leur facture de 500%, passant de 1.860 à 11.836 €. Intenable. La boulangerie a donc fermé ses portes. Pas le choix : "Si nous appliquons la même hausse à nos pains, votre carré blanc devrait être vendu 16,80€ pour permettre notre survie..."

A.Ca.
De 1860 à 11.836 euros de facture d'énergie : la boulangerie Dumont obligée de fermer, "Ce n'est pas une augmentation, c'est un assassinat !"
©GOOGLE

"Voilà, le dur moment est arrivé...", débute, dans un message Facebook devenu viral, la boulangerie Dumont. Située à Vencimont, en Ardenne namuroise, entre Beauraing et Gedinne, l'établissement relaie une réalité dramatique qui frappe bien des indépendants de notre pays. Celle de commerces et d'artisans appréciés, dont l'afffaire tourne bien souvent, mais qui sont contraints, par l'ampleur de la crise énergétique et de son impact sur la facture, d'arrêter les frais.

"Comme déjà quelques collègues avant nous, il est temps, à notre tour, de remercier notre gouvernement pour son inaction et son indifférence, il est temps de vous remercier, vous, pour votre fidélité, et il est temps, enfin, de tirer notre révérence. Si le monde politique ne pose pas de limites et ne prend pas de décisions à la hauteur du cataclysme dans lequel nous nous trouvons, vous n'aurez bientôt plus aucune boulangerie ouverte en Belgique" alertent les gérants, dépités.

Chiffres à l'appui : "Une courte explication, en toute transparence : Début 2021, nous payions 1342€/mois pour notre consommation d'électricité. Eh oui, une boulangerie ça consomme : au quotidien, c'est entre 14h et 17h d'utilisation du four et des machines, 24h/24 de chambre froide, 20h de lumières allumées,...Début 2022, nous étions passés à 1860euros/mois. 500 euros d'augmentation, donc, couplée à l'augmentation des matières premières (farine, beurre,...), vous vous en souvenez, cela avait engendré une augmentation de 0,20 € de votre pain."

"Et puis", tout bascule dès lors qu'arrive "ce mois de septembre 2022 et ce jour où j'ai la bonne idée, sentant le vent tourner, d'aller sur l'application de notre fournisseur d'électricité (je vous conseille à tous d'en faire autant et de ne pas attendre aveuglément qu'arrive votre facture de régularisation à la maison !)... ce jour où nous découvrons avec stupeur, la gorge serrée et la peur au ventre, une facture de régularisation estimée à 46 000 euros et une réadaptation de nos acomptes mensuels fixée à 11 836 euros. Oui, oui, nous parlons bien de +500% de notre facture MENSUELLE d'électricité (inutile de chercher la petite bête, oui, c'est bien pour la même consommation, non, il n'y a pas d'erreur, oui les fournisseurs d'électricité et le gouvernement s'en foutent plein les poches au passage, oui l'Ukraine a bon dos, oui, la classe moyenne et les petits indépendants vont crever !)."

De 1860 à 11.836 euros de facture d'énergie : la boulangerie Dumont obligée de fermer, "Ce n'est pas une augmentation, c'est un assassinat !"
©D.R.

Une multiplication tout bonnement impossible à répercuter sur les clients de la boulangerie - dont le pouvoir d'achat est, bien entendu, également touché puisque cete crise nous frappe tous en cascade. "Si nous appliquons la même hausse à nos pains, votre carré blanc devrait être vendu 16,80€ pour permettre notre survie. C'est une aberration ! Ce n'est pas une "augmentation"... c'est un assassinat ! La fin d'une profession... et des vies qui vont avec !"

La boulangerie Dumont a donc été contrainte, ce dmanche, à 12h, de fermer ses volets. "Nous n'aurions jamais pensé vivre, un jour, pareil événement... Mais la hausse, honteuse, du coût de l'électricité et l'inaction de notre gouvernement nous faisant passer d'une facture mensuelle de 1860 à 11 836 euros, nous sommes dans l'impossibilité de continuer à fonctionner."

Le message, partagé à plus de 12.000 reprises à l'heure d'écrire ces lignes, n'a pas fini de faire écho aurpès de la population.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be