Namur : un coup de brique au visage pour voler un gsm

Avec cette brique, le prévenu a ensuite détruit un abribus.

S. M.
L’homme est en détention préventive depuis son interpellation.
L’homme est en détention préventive depuis son interpellation. ©© JC Guillaume

Un homme en séjour illégal a comparu sous les liens du mandat d’arrêt, ce jeudi matin, devant le tribunal correctionnel de Namur pour avoir détruit un abribus et commis un vol avec violence, le 8 juin 2022 à Namur.

Hébergé dans un centre de Bastogne, l’individu s’est retrouvé à Namur ce jour-là. Sous l’influence de l’alcool et de stupéfiants, il s’est servi d’une brique pour frapper sa victime à la tête et lui voler son gsm. Brique avec laquelle il a également détruit l’abribus. “Il a été interpellé directement après les faits et le téléphone a été retrouvé dans sa poche”, indique le substitut Etienne Gaublomme qui requiert quatre ans avec sursis probatoire. “La police a constaté une bosse et une effusion de sang sur le front de la victime. Pour le même prix, elle décédait et monsieur comparaissait dans la salle d’audience située en face de celle-ci (Ndlr : celle des assises). Pour la destruction de l’abribus, on a par ailleurs un témoignage au dossier. ”

L’homme est en détention préventive depuis son interpellation. “Cela fait donc six mois qu’il est abstinent”, explique son avocat, Me Gilet. “Il est venu en Belgique il y a deux ans et demi pour travailler et ne s’est fait remarquer qu’une seule fois, en juin dernier”, ajoute le conseil qui demande un sursis probatoire. Le jugement sera rendu le 22 décembre. “Mais votre client ne vous a pas tout dit”, termine le substitut. “Il comparaîtra encore courant décembre pour d’autres faits. ”

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...