Namur : la démolition de l'ancienne banque Fortis a débuté ce mercredi (vidéo)

Le site de l’ancienne banque Fortis, à la rue des Carmes, a débuté sa mue ce mercredi matin. Le bulldozer est entré en action.

Julie Douxfils
 La future jonction entre la rue des Carmes et la rue Godefroid sera baptisée venelle Evelyne Axell.
La future jonction entre la rue des Carmes et la rue Godefroid sera baptisée venelle Evelyne Axell. ©EdA - 60344172934 

Les premiers coups de bulldozer ont été donnés mercredi matin à l’ancienne banque Fortis de la rue des Carmes, à Namur, pour marquer le début officiel des travaux démolition et de construction d’un tout nouveau projet immobilier comprenant de l’habitat, des commerces, des infrastructures sportives et une place qui sera équivalente à la moitié de celle de l’Ange.

Le bourgmestre Maxime Prévot, l’échevine de l’Urbanisme, Stéphanie Scailquin, le développeur liégeois Naoxis (du groupe Diversis), les architectes namurois de Buro 5 et l’entrepreneur namurois Nonet avaient tous fait le déplacement pour ce grand moment.

"Après autant d’années de discussions sur l’avenir du site, c’est enfin la concrétisation d’un projet sur un lieu à forte charge symbolique. Un endroit bien connu des Namurois, de longue date, et dont l’architecture pouvait être appréciée", a déclaré le mayeur.

Après plusieurs années d’activités bancaires, il a rappelé que l’endroit était devenu un squat. "C’était une zone refuge pour les toxicomanes. Un grand nombre de seringues y a été retrouvé", relève-t-il. Avec sa casquette dédiée à la culture, il a donc souhaité que le Comptoir des ressources créatives (CRC) de Namur s’empare de cet endroit pour ne pas qu’il tombe en perdition. Pour lui redonner vie, le CRC l’a transformé en "coffre à culture" en y organisant des activités, concerts, événements, expos, etc, pendant un moment. "C’était sympa de voir l’effervescence qui y régnait", s’est remémoré le bourgmestre.

« Un cercle vertueux » selon l’échevine

Mais aujourd’hui, un projet "qui rencontre les aspirations du quartier et de la ville" va voir le jour. Pour Stéphanie Scailquin, celui-ci participera sans nul doute à la redynamisation d’un quartier qui en a encore besoin même si des efforts ont déjà été entrepris pour y arriver. Elle souligne qu’il a été pensé en bonne intelligence avec les riverains et les commerçants. "En dehors du fait qu’il contribuera à ressourcer la rue des Carmes, il fera la jonction avec la rue Godefroid, indique Maxime Prévot. La future venelle sera baptisée du nom d’une femme namuroise bien connue, l’artiste Evelyne Axell."

L’espace public qui y est prévu sera l’équivalent de la moitié de la place de l’Ange. À cela s’ajouteront 70 appartements, du commerce (400 m2 de zones commerciales et 80 m2 de professions libérales), un espace sportif (700 m2 pour un hall omnisports et un espace fitness), et du parking (70 places).

L’échevine se réjouit que le nombre d’habitants puisse ainsi être augmenté en cœur de ville. "C’est bon pour le commerce. C’est un cercle vertueux."

Charles Malisoux, président du PO de l’Ilon Saint-Jacques tout proche, se réjouit également car les étudiants pourront disposer d’un nouveau lieu pour leurs activités sportives. Les habitants pourront également s’adonner à leur routine sportive. "Un centre de fitness, ça n’existait pas encore dans le cœur de ville", relève le bourgmestre.

Pour Boris Salvador, patron de Diversis, il s’agit tout bonnement du plus beau projet résidentiel en cœur de ville. La commercialisation des appartements commencera au printemps 2023. Il faudra patienter un peu puisque les travaux devraient être terminés en 2025.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be