Namur : Ils volent et agressent les gens

Un des suspects a été surpris alors qu’il détruisait la vitrine d’un magasin pour y voler de nombreux objets

Sarah Rasujew
 Un projet d’une dizaine de caméras installées dans les rues de la commune est inscrit au budget 2023.
Les auteurs ont été confondus grâce aux caméras de vidéosurveillance ©Goodpics - stock.adobe.com

Samir, 29 ans, Rachid, 36 ans et Aziz, 35 ans, ont écopé de trois ans de prison ferme devant la cour d’appel de Liège pour avoir commis de violentes agressions à Namur et avoir détruit des vitrines pour y voler des objets. Ils devaient répondre de plusieurs préventions. Entre le 27 et le 28 octobre 2021, vers 23 heures, ils s’en sont pris à un passant. La victime a quitté son travail qui se trouve Place Saint-Aubain à Namur et s’est rendue dans un commerce de nuit situé rue Godefroid. Il était en communication téléphonique. Il a replacé son téléphone portable dans la poche avant de son blouson. Lorsqu’il est entré dans le commerce, il a vu les trois suspects ensemble. À la sortie du magasin de nuit, il a été interpellé par Samir et Rachid qui se trouvaient toujours là. Samir est venu à son contact et l’a entouré au niveau des épaules en lui disant “mon frère”. La victime a dû se dégager avant de voir les deux hommes s’enfuir précipitamment. Samir a également tenté de lui voler son sac en plastique.

L’homme s’est rendu compte que son téléphone portable et son portefeuille avaient disparu. Il a poursuivi les deux individus en réclamant ses affaires. Il a réussi à rejoindre Samir qui se trouvait alors avec Aziz. L’un des deux lui a remis son portefeuille. Les deux individus se sont disputés puis Samir s’en est physiquement pris à la victime en lui portant des coups de poing. Aziz a réussi à s’enfuir à bord d’un véhicule pendant que la victime a réussi à maîtriser Samir. Ce dernier a été interpellé. Dans le portefeuille restitué à la victime, il manquait notamment deux cartes bancaires. Une des cartes a été utilisée par un des auteurs le lendemain des faits dans un magasin de nuit, Place Wiertz à Namur. Trois retraits frauduleux ont été identifiés. Les faits ont été filmés.

Agression violente

Le vendredi 18 mars 2022 à Namur, peu après 16 heures, un homme qui circulait a été accosté par un premier auteur qui a tenté de le frapper et de lui faire “un balayage”. La victime est parvenue à esquiver et à s’éloigner. Un second auteur est arrivé et l’a frappé au niveau du torse en lui demandant “T’es un homme, toi ?” En lui arrachant son collier d’un geste violent. Sur base des images des caméras de vidéosurveillance, les policiers ont identifié deux individus se tenant ensemble à proximité du lieu des faits, l’un d’eux étant Aziz. Ce dernier a nié les faits malgré les images.

Déjà condamnés

Le 30 octobre 2021, une voisine du magasin “Free Move” à Namur, a entendu du bruit provenant de la rue. Elle a regardé par la fenêtre et a constaté qu’un homme ramassait quelque chose au sol et le lançait dans la vitrine du magasin. La vitrine s’est brisée. L’homme s’est penché à plusieurs reprises et s’est emparé d’objets. Les policiers ont interpellé Rachid à proximité du magasin. Le suspect correspond à la description donnée par le témoin. Il était porteur d’un sac à dos avec l’inscription “Free Move” et présentait des coupures à la main droite. Le même jour, une porte de l’établissement “Santos Bar” a été brisée à coups de pavés et une bouteille d’alcool y a été volée. Les images de vidéosurveillance ont montré Rachid en train de s’acharner sur la porte avant de rentrer dans l’établissement puis en ressortir avec une bouteille à la main. Les images de vidéosurveillance l’ont également montré en train de briser la vitre du restaurant “La table de demain” avec une brique rouge. Les trois prévenus devaient également répondre d’être en séjour illégal sur le territoire. Ils ont tous les trois agi alors qu’ils se trouvaient en état de récidive légale lorsqu’ils ont commis ces faits.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...