Namur : un vol avec violence, un autre avec effraction et quatorze vols simples

Les faits ont été commis à plusieurs dates en 2022. Le prévenu conteste tout, malgré plusieurs éléments qui l’accablent.

S. M.
Le prévenu a notamment volé dans des véhicules.
Le prévenu a notamment volé dans des véhicules. ©PHILIPPE BONNARME

Un homme en séjour illégal en Belgique a été interpellé après avoir commis un vol avec violence, le 5 mai 2022 à Namur. La victime l’a découvert dans son véhicule, parqué dans son allée de garage. Il aurait alors utilisé un couteau pour la menacer et pour assurer sa fuite, à vélo. “Monsieur a été interpellé peu de temps après les faits et avait sur lui le butin (Ndlr : du parfum, du gel pour cheveux et deux bagues). On est dans le cadre d’un flagrant délit”, explique le parquet de Namur.

Le prévenu conteste pourtant le vol. “Une portière était ouverte. Je cherchais juste un endroit pour dormir”, dit-il. Son avocate, Me Somers, est moins formelle. Elle ne conteste, mais “avec force”, que la circonstance aggravante de l’utilisation d’un couteau. “On en parle beaucoup dans le dossier mais on n’en a pas la moindre trace. ” Le prévenu estime que la victime a voulu l’enfoncer pour qu’il aille en prison.

Ce dernier n’est toutefois pas poursuivi pour ce seul vol avec violence. Un vol avec effraction commis en mars 2022 à Marche-en-Famenne et 14 autres vols simples d’argent, de cartes bancaires (Ndlr : 13 retraits ont été effectués avec ces cartes), de gsm, de parfums,… essentiellement commis à Namur lui sont également reprochés. Il les conteste une nouvelle fois bien qu’il a été filmé, et donc identifié, à plusieurs reprises.

Quatre ans de prison sont requis par le parquet de Namur. La défense plaide une peine qui ne dépasse pas les deux ans ferme. Jugement le 20 janvier.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be