Vente de 640g d’héroïne à Namur

Le dealer trafiquait pour le compte d’une filière hollandaise.

S. M.
L'échappée à Amsterdam se révélera funeste: c'est là que l'héroïne entre dans la vie de Désiré pour ne plus en sortir.
L'héroïne, produit dangereux et très addictif, ravage ses consommateurs. ©Copyright (c) 2018 mikeledray/Shutterstock. No use without permission.

Quatre ans de prison ont été requis, ce mercredi par le parquet de Namur devant le tribunal correctionnel de Namur, à l’encontre d’un homme né en 1981 poursuivi pour avoir vendu 640g d’héroïne dans le cadre d’une association de malfaiteurs entre janvier et juillet 2022 à Namur. Le chiffre d’affaires réalisé s’élèverait à 21.600€. “Monsieur vendait pour une filière hollandaise qui lui fournissait les stupéfiants déjà conditionnés. Les bénéfices qu’il faisait servaient à financer sa propre consommation”, a précisé le parquet de Namur.

Le dealer a été interpellé à la suite d’une enquête menée par la police de Namur Capitale qui avait au préalable eu vent que le prévenu s’adonnait à un trafic de stupéfiants. De l’héroïne et une balance de précision ont été retrouvées à son domicile lors de la perquisition. L’analyse de son téléphone a permis de confirmer qu’il était régulièrement en contact avec des Hollandais et de relever une dizaine de clients. “Tous les éléments dont disposaient les policiers ont été objectivés par l’enquête”, a ajouté le ministère public.

Le dealer, marqué physiquement par sa consommation d’héroïne, est sous traitement méthadone depuis six mois. Un sursis probatoire a été plaidé par la défense. “Il ne faut pas être médecin ou physionomiste pour voir que les stupéfiants ont déjà fait leur œuvre”, a plaidé son conseil Me Sine.

Jugement le 20 janvier.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be