Manque de soins envers ses chiens : les débats seront réouverts… le 13 novembre 2023

Une amende de 5000 euros avait été requise

JVE
Des animaux ont été saisis, d'autres ont été cédès par la propriétaire
Des animaux ont été saisis, d'autres ont été cédès par la propriétaire ©Tonneau

Une amende de 5000 euros avait été requise le 12 décembre dernier par le ministère public à l’encontre d’une propriétaire de chiens. Celle-ci a déjà eu affaire à plusieurs reprises à la justice pour des problématiques de manque de soin, considérées comme de la maltraitance animale. En juin 2020, 8 chiens et 2 chiots ont été saisis, la propriétaire a par ailleurs dû céder 4 chiots à la Croix-Rouge. Les animaux n’étaient ni stérilisés ni pucés et ne faisaient pas l’objet de soins vétérinaires.

Le substitut Herbay commentait le dossier : “La prévenue ne comprend pas ce qu’on lui reproche, ce qu’elle fait de maL Pourtant, à chaque fois, des animaux sont saisis, ou elle les cède à des refuges. Elle promet d’apporter des soins aux animaux qu’elle accueille, mais les actes ne suivent pas. Elle évoque aujourd’hui des problèmes de procédure pour tenter d’échapper à des sanctions dans ce dossier.

Celle-ci s’étant présentée au tribunal après que son dossier ait été traité par défaut, les débats seront réouverts le 13 novembre prochain.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be