La voiture perd de son importance dans les déplacements domicile-lieu de travail dans la province de Namur

Acerta, organisation belge active dans la prestation de services en matière de ressources humaines, vient de dresser son baromètre de la mobilité en province de Namur.

JVE
Autoroute route circulation routier camion auto voiture E42 A15 Wallonie vitesse permis trafic kilomètre taxe chauffeur conducteur poids lourd panneaux
Avec le Hainaut, Namur est la province où la distance moyenne domicile-lieu de travail est la plus longue. Celle-ci oscille autour des 27 à 28 kilomètres, et atteint 27,1 kilomètres en 2022. ©Jean Luc Flemal

Dans la province de Namur, 1 employé sur 5 dispose d’une voiture de société. La transition des moteurs thermiques vers les moteurs électriques semble définitivement amorcée pour les voitures de société. Acerta indique : “Si les transports en commun gagnent à nouveau légèrement du terrain, l’évolution positive du vélo est particulièrement frappante. La part de ce dernier reste peut-être faible, mais sa popularité dans les déplacements domicile-lieu de travail a augmenté de 66,5 % à Namur en un an. C’est notamment ce qu’il ressort du baromètre de mobilité annuel de l’entreprise de services RH Acerta, qui recense les habitudes de mobilité de 330 000 travailleurs, dont 7900 de la province de Namur. Il convient de souligner qu’avec près de 28 kilomètres, la distance moyenne domicile-lieu de travail est l’une des plus longues de Belgique.”

Parmi les employés de la province de Namur, 20,4 % disposent d’une voiture de société. Il s’agit de 6 % de plus que les 19,3 % de 2021, mais ce taux est nettement inférieur à celui des années précédentes (23 % en 2019, par exemple). “Même si la voiture reste populaire, elle n’est plus le seul moyen de transport des travailleurs pour se déplacer entre le domicile et le lieu de travail.” En effet, le règne de la voiture pour les déplacements domicile-lieu de travail commence à faiblir, même dans la province de Namur, d’après le baromètre de mobilité d’Acerta. Les transports en commun et le vélo en tirent profit.

Dans la province de Namur, la part du train et du bus a légèrement progressé pour atteindre 6,4 % et ainsi dépasser la moyenne wallonne. L’augmentation de la part de travailleurs cyclistes à Namur est plus frappante : +66,5 % optent pour le vélo pour au moins une partie du trajet domicile-lieu de travail mais, avec 3,5 %, cette province reste en dessous de la moyenne wallonne.

Olivier Marcq, expert en mobilité chez Acerta Consult précise : “Les distances entre le domicile et le lieu de travail sont assez élevées dans la province de Namur, ce qui joue en la défaveur du vélo. Pourtant, le vélo électrique pourrait faire la différence. Nous présumons aussi que des systèmes d’abonnement plus flexibles qui répondraient mieux à l’augmentation du travail à domicile, par exemple, pourraient constituer une piste d’amélioration.”

Le baromètre de mobilité d’Acerta évalue également les chiffres relatifs aux combinaisons possibles des moyens de transport, et montre que la combinaison reste un phénomène marginal en Wallonie ainsi que dans la province de Namur. En effet, 90,3 % des travailleurs de Namur optent exclusivement pour la voiture, soit moins qu’en 2021 (91,7 %). Avec 5,5 % des travailleurs qui optent exclusivement pour les transports en commun, ceux-ci sont le deuxième choix et restent plus populaires que la moyenne en Wallonie. Le vélo est utilisé soit exclusivement, soit en combinaison avec la voiture, dans une proportion équivalente.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be