Le service des recherches de la douane a intercepté 114 tonnes de tabac coupé, soit plus qu'en 2020, et 13,6 millions de cigarettes lors d'une descente dans quatre endroits différents, a fait savoir le Service public fédéral (SPF) Finances jeudi. Ces saisies "record" représentent un montant de 26 millions d'euros de droits d'accises et de TVA éludés. Aucune arrestation n'a cependant été effectuée.

Les forces de l'ordre ont découvert une fabrique illégale de cigarettes à Jemeppe-Sur-Sambre (Namur), qui contenait 24 tonnes de tabac coupé, environ 100.000 cigarettes des marques Richmond et Lambert & Butler, plusieurs machines de production et d'emballage, un atelier de réparation, ainsi que de nombreux matériaux destinés à fabriquer des cigarettes illégales comme du papier, du carton et des emballages.

Quatorze lits placés dans deux dortoirs avaient été installés sur les lieux, ainsi qu'une cuisine, une salle-à-manger et une salle-de-bain très sommaire, précise la porte-parole du SFF Finances Florence Angelici. Des travailleurs y logeaient dans des conditions insalubres. L'organisation avait également construit un système d'évacuation d'air et isolé les murs du bruit.

"Rien que l'installation et les machines, cela représente des millions d'euros d'investissement pour les malfaiteurs", souligne la porte-parole. "C'est vraiment une saisie record. Avoir tout cela en une fois, c'est exceptionnel."

Environ 90 tonnes de tabac coupé ont également été interceptées à Awans (Liège). A Herstal (Liège), la douane a mis la main sur 9 millions de cigarettes de la marque Richmond, ainsi que sur trois camions et remorques.

A Hoogstraten (Anvers), ce sont environ 4,5 millions de cigarettes des marques Richmond et Lambert & Butler qui ont été saisies. Du matériel de production était également sur les lieux.

Les cigarettes étaient vraisemblablement destinées au marché britannique.

Ces opérations ont permis de saisir une quantité de tabac plus importante que tout au long de l'année 2020, se félicite le SPF Finances. L'an dernier, les services de la douane avaient découvert 73 tonnes de tabac et 409,9 millions de cigarettes.