Le tribunal correctionnel de Namur a condamné jeudi à une peine de prison de 5 ans assortie d’un sursis pour le tiers de la peine Lamine S., poursuivi pour des faits de vol avec violence, attentats à la pudeur, viols et tentatives de viols commis sur sa compagne et des inconnues en 2018 et 2019 à Namur.

Parmi les victimes figurait une étudiante que le prévenu avait suivie jusqu'à la porte de son kot. Cette dernière a accéléré le pas lorsqu'elle a entendu que quelqu'un se rapprochait d'elle. Le prévenu l'a alors plaquée contre un mur pour ensuite passer sa main sous sa jupe. Son ex-compagne fait aussi partie des victimes. Durant trois ans, elle a subi les coups de son compagnon. Lors de leurs interventions, les policiers ont pu constater que leur appartement était entièrement démoli. Le prévenu l'aurait aussi menacée avec un couteau pour obtenir une relation sexuelle. "C'était une relation toxique. J'ai aussi laissé des plumes dans cette histoire", a précisé ce dernier.

Une série de faits de vols, dont certains avec violence, lui étaient aussi reprochés. Comme le vol d'un trousseau de clés après être monté par surprise dans une voiture demandant à sa conductrice de le ramener chez lui.

Le prévenu a été condamné à une peine de 5 ans assortie d’un sursis pour le tiers de la peine. Il devra verser 1250 euros à une partie civile et un euro à titre provisionnel à une deuxième.